Société

Malgré l’interdiction par la “loi”, Carrefour va commercialiser des fruits et légumes issus de semences paysannes

C’est une grande première dans la grande distribution. Carrefour va commercialiser, à partir d’aujourd’hui, des fruits et légumes issus de semences paysannes. Des graines interdites à la vente contrairement aux semences hybrides de géants de l’agrochimie comme Monsanto. Une initiative, soutenue par des associations environnementales, qui a pour objectif de changer la loi. Carrefour va vendre des fruits et légumes issus de semences paysannes, pourtant interdites à la commercialisation. @Carrefour Carrefour annonce le lancement d’une nouvelle offre dite “interdite” selon le marketing du groupe. Dès le mercredi 20 septembre, une quarantaine de magasins franciliens et bretons vont proposer 50 tonnes de fruits et légumes issus de semences paysannes. Des graines de plus en plus rares tant les semences hybrides (sélectionnées, croisées et standardisées), parfois bio, des géants de l’agrochimie, exercent un monopole. Et pour cause : la loi (NDLR, En fait ce sont bien les lobbys qui dirigent l’UE) interdit la commercialisation des semences paysannes, car elles ne sont pas soumises aux taxes pour la recherche en agrochimie. “Ce qui empêche les producteurs de les cultiver librement et […]

Actualité

Manipulation et lobby UE : Bayer va racheter Monsanto pour 55 milliards d’euros !

Bayer va ainsi ouvrir en grand les portes de l’Europe à Monsanto. En Europe, le rachat de l’américain Monsanto par l’allemand Bayer inquiète les associations écologistes. Elles craignent que le nouveau mastodonte européen “inonde le territoire d’OGM”. Bayer va racheter Monsanto pour 55 milliards d’euros. Un “mariage infernal” pour les écologistes, entre un industriel allemand aux pesticides qu’ils accusent de tuer les abeilles et le controversé producteur d’OGM. “La plus grande peur, c’est que Bayer cherche à acheter Monsanto pour inonder le marché européen d’OGM”, explique Anne Isakowitsch, une militante berlinoise du groupe de pression Sum of Us. (NDLR, c’est aussi un moyen pour les USA de faire un pied de nez au TAFTA ou autre CETA en créant un hydre européen totalement libre et domicilié, plus rentable, et pourquoi pas… subventionné !) De fait, le poids social de Monsanto en Europe va décupler. Si les autorités de la concurrence acceptent le rachat, l’américain qui comptait jusque-là 3.700 employés européens sera désormais la filiale d’un mastodonte employant au total 56.000 citoyens de l’Union. Avec des […]

Actualité

Le plan marketing pour vous faire acheter la future viande artificielle

Fabriqués en laboratoire, les aliments in vitro offrent une alternative intéressante (?) notamment pour les défenseurs de la cause animale mais souffrent d’une mauvaise image. Avant une commercialisation dans les années à venir, l’industrie prépare sa communication, tandis que les régulateurs s’interrogent encore sur ces nouvelles biotechs. De la viande créée sans tuer ni poule, ni vache, ni cochon. Alors que les cas de maltraitance animale dans les abattoirs choquent et que les appels à cesser de manger de la viande ou tout du moins d’en diminuer drastiquement la quantité se multiplient, la viande créée en laboratoire pourrait bien offrir une alternative viable (NDLR, si les animaux étaient bien traités dans les abattoirs, quel prétexte trouveraient les lobbys pour nous vendre ses OGM ?). Seul problème : son nom. Qui se verrait en effet manger de la nourriture in vitro rappelant inévitablement les bébés-éprouvettes ? Les laboratoires auraient pourtant déjà trouvé la parade avec la dénomination “clean food” explique Quartz, qu’on pourrait traduire par “nourriture saine” ou “nourriture propre”. (NDLR, une société aseptisée sans microbes, sans […]

Science

Zika : la Floride pourrait recourir aux moustiques transgéniques..

Les autorités sanitaires fédérales américaines estiment que les moustiques OGM n’ont pas d’impact sur l’environnement. La Floride pourrait donc bientôt organiser un lâcher. Les moustiques génétiquement modifiés se présentent comme l’arme ultime contre le virus Zika ou son cousin la dengue. Une arme qui n’aurait aucun impact environnemental si elle était utilisée en Floride, selon un avis de l’agence américaine du médicament (FDA) rendu public ce vendredi. Cette décision donne le feu vert à cet état du Sud-Est des Etats-Unis pour relâcher ces insectes dans la nature afin de combattre l’avancée du virus Zika. Les experts de la FDA planchent sur le moustique OGM appelé OX513A développé par la société Oxitec depuis des mois. L’objectif : « déterminer s’il est capable d’éradiquer la population de moustiques Aedes aegypti implantée sur l’île Key Haven en Floride », explique la FDA. En mars dernier, l’agence sanitaire avait déjà donné son accord de principe car elle considérait qu’il n’y avait pas de risque d’allergie pour l’homme et les animaux. L’absence d’effet sur l’environnement restait encore à examiner. Réduire la populations de moustiques […]

Actualité

Les trois quarts des Français prêts à payer plus pour la qualité

Un sondage commandé par Fleury-Michon montre l’attrait des Français pour l’alimentation de qualité, mais également pour des produits sans antibiotique ou sans OGM. Les trois quarts des Français se disent prêts à payer plus cher pour des produits alimentaires de meilleure qualité. C’est ce qu’indique un sondage Ifop pour la société Fleury-Michon. Les résultats de ce sondage précisent que 81 % des Français seraient prêts à payer plus cher la viande en grandes surfaces si elle est certifiée viande issue d’animaux élevés sans antibiotique. 77 % des répondants seraient également ouverts à un prix d’achat supérieur pour des produits vendus en grandes surfaces si ceux-ci étaient certifiés sans OGM. Concernant les revenus, 98 % des Français estiment que les industriels doivent s’assurer que les agriculteurs soient rémunérés justement. Ils sont également 80 % à vouloir que les sujets liés à l’alimentation soient prioritaires dans le programme des candidats à l’élection présidentielle de 2017. Plus inquiétant, 58 % des sondés se disent prêts à diminuer, voire arrêter leur consommation de viande pour avoir une alimentation plus responsable. Fleury-Michon publie les résultats […]

Actualité

On nous fait croire que la Science va tout résoudre

Lettre du Professeur Joyeux. Aujourd’hui je dois vous tenir au courant des excès de la science, une science qui ne respecte pas la nature. Elle a une vision réductionniste et mécaniste du vivant, dangereuse dès nos générations et plus encore pour les très nombreuses qui vont nous suivre. L’intelligence largement distribuée entre les humains est destinée à les aider à être toujours plus humains, plus heureux, moins malades et pas des robots obéissants à des structures anonymes qui ne cherchent que le profit. Ma longue expérience de chirurgien cancérologue m’a mis au contact des plus grands scientifiques et tout autant des malades et de leur évolution concrète au quotidien. J’ai compris la santé à travers les maladies, les handicaps, les souffrances des personnes. On nous fait croire que la Science va tout résoudre On devait résoudre le cancer avant d’aller sur la lune. Nous sommes sur Mars et la situation sanitaire du monde s’aggrave. Nous voyons de plus en plus de cancers chez des personnes jeunes et nous cernons de mieux en mieux leurs causes. […]

Science

Bricolage : Des moustiques mutants pour éradiquer le paludisme

Des chercheurs américains ont rajouté un gène à l’ADN à des insectes porteurs de la maladie. Ils deviennent alors résistats au paludisme. Et si la solution contre le paludisme venait des moustiques eux mêmes ? Des chercheurs américains, de l’université de Californie, sont parvenus à créer des espèces génétiquement modifiées de moustiques Anopheles stephensi présents en Inde. Ceux-ci transmettent en effet le parasite Plasmodium falciparum, à l’origine de la maladie, aux humains. Les travaux, publiés dans la revue PNAS, montrent qu’en rajoutant un gène à l’ADN des insectes, grâce à une méthode de modification du génome connue sous le nom de Crispr, ceux ci deviennent résistants au paludisme. Le gène en question est responsable de la création d’anticorps qui combattent le parasite. Le Plasmodium falciparum ne peut donc plus s’installer dans ces moustiques hôtes, et ces derniers ne transmettent donc plus la maladie aux humains. Les chercheurs ont aussi montré que ce caractère est ensuite transmis à 100 % de leurs descendants. Prochaine étape : tenter la modification génétique chez d’autres espèces d’anopheles. Continuer les “progrès“ A […]

Santé

Du saumon transgénique bientôt dans les assiettes américaines

Ses détracteurs le surnomment «Frankenfish» ou «saumonstre». Le saumon transgénique AquAdvantage, tout droit sorti des laboratoires de la société de biotechnologies AquaBounty Technologies dans le Massachusetts, pourrait bientôt s’installer dans les assiettes. Du moins aux États-Unis. L’Agence fédérale des médicaments et de l’alimentation (FDA) vient de donner son feu vert à sa commercialisation. C’est la première fois qu’un animal au patrimoine génétique modifié est autorisé à entrer dans la chaîne de consommation humaine. Le saumon AquAdvantage est en fait un saumon de l’Atlantique auquel a été injecté un gène du saumon chinook du Pacifique. L’objectif : le faire grossir deux fois plus vite. Ce saumon d’un nouveau genre peut atteindre sa taille adulte au bout de 16 à 18 mois, au lieu de 30 mois pour un saumon nauturel 0de l’Atlantique naturel. Cette croissance fulgurante permet une commercialisation plus rapide et une production moins coûteuse. Après analyse complète des éléments scientifiques fournis par ses créateurs, la FDA estime que le saumon AquAdvantage «remplit les conditions réglementaires» et est «propre à la consommation». Les autorités sanitaires […]

Actualité

Thérapie génique : Une vision obsolète et simpliste du vivant

Comme tous les ans, à quelques semaines du Téléthon, on a eu le droit à l’annonce d’une « grande découverte » qui n’a pour but, à la veille de la grand-messe annuelle de « télécharité », que d’inciter les heureux donateurs à mettre la main au portefeuille. Cette fois-ci, je suis tombé sur un article intitulé « UniQure commercialisera la première thérapie génique en Europe ». Comme toujours, l’avancée se révèle être du pipeau. Regardons un peu : on nous dit d’abord pompeusement que « l’Europe vient de donner son feu vert au premier médicament de thérapie génique », puis que « l’Europe a exigé de nouvelles études durant trois ans avant d’accepter “dans des circonstances exceptionnelles” ce produit, qui pourrait coûter 1,2 million d’euros par patient… » Le traitement en question est donc loin d’être une réalité tant sur le plan technique (impossible à réaliser à une grande échelle : la maladie visée par le traitement en question ne concerne qu’une à deux personnes sur un million), que sur le plan financier. Qui pourra se le payer ? Donnez, donnez au Télethon, vous le paierez au centuple ! Le […]

Actualité

Intoxication d’un agriculteur : Monsanto se pourvoit en cassation

Le groupe américain Monsanto, reconnu jeudi 10 septembre 2015 en appel à Lyon responsable de l’intoxication d’un agriculteur charentais, a confirmé vendredi 11 septembre 2015 son pourvoi en cassation, en estimant que la Cour n’avait confirmé que “partiellement” le jugement de première instance.  “La décision n’est pas définitive et il appartiendra aux juridictions civiles, notamment à la Cour de cassation, de se prononcer sur la question de la responsabilité de Monsanto dans cette affaire“, a déclaré dans un communiqué le géant mondial des semences, des OGM et de l’agrochimie. Pour le groupe, “la Cour d’appel de Lyon n’a confirmé que partiellement la décision du Tribunal de Grande Instance de Lyon qui avait retenu contre Monsanto l’existence de fautes à l’origine de l’accident invoqué par Paul François“. Ce céréalier de Bernac (Charente) avait été intoxiqué en avril 2004 après avoir inhalé des vapeurs de Lasso, un herbicide de Monsanto qu’il utilisait dans sa culture du maïs. Jeudi, avec son avocat à Paris, il a crié victoire après cette nouvelle décision condamnant Monsanto à l’indemniser, alors qu’il est […]