Actualité

Le cholestérol est un rat des champs

Tous ceux qui s’intéressent un peu à la philosophie ont entendu parler de la grande Querelle des Universaux initiée par Platon et Aristote. Le débat consistait à déterminer si les espèces ou les catégories sont des entités réelles ou si elles ne sont qu’une façon de nommer provisoirement un regroupement d’animaux ou d’objets semblables. La médecine médiévale a repris cette querelle ; ceux qui considéraient les maladies comme des espèces naturelles réelles et immuables étaient nommées les « réalistes », et ceux qui n’y voyaient que des noms donnés provisoirement à un ensemble de signes et symptômes repérables chez plusieurs individus étaient les « nominalistes », (deux termes peu explicites consacrés par l’usage). Les cliniciens réalistes classaient les maladies exactement comme Linné classait les espèces animales. Les cliniciens nominalistes regardaient les maladies comme des objets instables dans le cours de la vie des individus et des espèces. Les premiers pensaient, comme Sydenham, que « les symptômes observés dans un sujet particulier sont applicables à tous les sujets qui ont la même maladie », les seconds pensaient que les symptômes ne pouvaient […]