Société

Plus de la moitié des animaux sauvages ont disparu en quarante ans

La pression exercée par l’humanité (NDLR : Tous coupables, vraiment ?) sur les écosystèmes est telle qu’il nous faut chaque année l’équivalent de 1,6 planète Terre pour satisfaire nos besoins, selon le WWF. Partout, les écosystèmes sont menacés, et rien ne semble pouvoir enrayer la tendance. Alors que les pressions humaines sur l’environnement ne cessent de s’aggraver, plus de la moitié du vivant, parmi les vertébrés, a disparu ces quarante dernières années. C’est sur ce nouveau constat alarmant que s’ouvre la onzième édition du rapport « Planète vivante », un vaste bilan de santé de la Terre et de sa biodiversité, publié jeudi 27 octobre par le Fonds mondial pour la nature (WWF). L’étude, réalisée tous les deux ans en partenariat avec la société savante Zoological Society of London et l’ONG Global Footprint Network, se fonde sur deux indicateurs principaux, tous deux au rouge. Le premier, l’indice Planète vivante, mesure l’abondance de la biodiversité à partir du suivi de 14 152 populations (groupes d’animaux sur un territoire) appartenant à 3 706 espèces vertébrées de mammifères, d’oiseaux, de reptiles, d’amphibiens et […]

Actualité

Vortex cosmique électro-magnétique, une dépression centrale expliquerait la gravité

Rotation et vortex, source et unité des forces de la nature.  Rotation sphérique et double rotation Il y a une convergence entre Jean-Claude Villame, Edouard Bernal, Thierry De Mees sur l’existence d’un vortex cosmique électromagnétique et sur une dépression au centre de ce vortex qui explique la gravité. Gheorghe Neagu a des conceptions semblables. J’ai déjà fait un essai de synthèse à ce sujet sur mon site au chapitre “Interférences”. Bien que des interrogations subsistent, je n’ai à ce jour pas de modifications ou précisions essentielles à ajouter. J’essaie ici de mettre en évidence les distinctions à faire qui rendent possible une convergence entre les différentes théories. Mais d’abord une remarque à propos des ondes. Ondes associées, ondes stationnaires et ondes électromagnétiques. Il faut faire une distinction entre ondes de matière, les ondes associées aux particules postulées par L. de Broglie, et les ondes électromagnétiques ou raies spectrales de Compton qui n’apparaissent qu’au mouvement, aux perturbations de l’équilibre des fréquences de base accompagnées d’échanges d’énergie. Les ondes électromagnétiques sont des interférences d’ondes de matière. Les […]