Actualité

Des substances “préoccupantes” dans 185 produits cosmétiques

L’UFC-Que Choisir dresse une liste inquiétante de produits cosmétiques contenant des substances potentiellement dangereuses pour la santé. Dentifrices, déodorants, crèmes pour le visage, après-rasages, soins pour les cheveux : 185 produits cosmétiques courants contiennent des substances “préoccupantes” (allergènes, composés toxiques, perturbateurs endocriniens), selon l’UFC-Que Choisir qui appelle les consommateurs à ne plus les acheter. Des allergènes dans 62 produits. “Malgré les alertes répétées des toxicologues et des dermatologues, les fabricants n’ont toujours pas changé leurs pratiques”, assure lundi l’association de défense des consommateurs qui propose une carte-repère avec les douze substances les plus à risque à éviter. Pour les allergènes, l’UFC-Que Choisir a recensé 62 produits, dont 55 contiennent de la Methylisothiazolinone (MIT), un conservateur allergisant dont l’interdiction dans les produits sans rinçage (lingettes pour bébés…) a été demandée par la ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, à l’Union Européenne. Des perturbateurs endocriniens en nombre. L’UFC-Que Choisir a en outre relevé pas moins de 101 produits contenant des perturbateurs endocriniens. Parmi eux, 44 recèlent un filtre UV (l’éthylhexyl-methoxycinnamate), “totalement inutile dans des eaux de toilettes, des démaquillants […]

Personnage

Marvin Minsky : de l’intelligence artificielle à la science-fiction

Marvin Minsky, du célèbre MIT (Massachusetts Institute of Technology), était considéré comme un des pères de l’intelligence artificielle. Les contributions de ce mathématicien concernaient également la psychologie cognitive, la linguistique computationnelle, la robotique et l’optique. Il est mort le 24 janvier 2016. Marvin Minsky était un pionnier des réseaux de neurones artificiels. Son nom apparaît dans le célèbre ouvrage d’Arthur Clarke 2001, l’Odyssée de l’espace. Ses idées sur l’intelligence artificielle sont présentées dans deux ouvrages : La machine à émotions et La société de l’esprit. © Louis Fabian Bachrach et Mopic, Shutterstock Marvin Minsky était un pionnier des réseaux de neurones artificiels. Son nom apparaît dans le célèbre ouvrage d’Arthur Clarke 2001, l’Odyssée de l’espace. Ses idées sur l’intelligence artificielle sont présentées dans deux ouvrages : La machine à émotions et La société de l’esprit. © Louis Fabian Bachrach et Mopic, Shutterstock En 2013, Marvin Minsky faisait partie des quelques experts de renommée mondiale invités à New York, aux États-Unis, pour le congrès Global Future 2045 par le multimillionnaire russe Dmitry Itskov. Né en 1927 […]

Actualité

De la peau artificielle capable de sentir les objets touchés

Des chercheurs ont créé une peau artificielle expérimentale capable de sentir des objets, qui pourrait peut-être un jour permettre aux personnes utilisant une prothèse de retrouver un certain sens du toucher. Cette technologie, aux tous premiers stades de développement, pourrait aussi améliorer le contrôle de la prothèse et minimiser, voire éliminer, la sensation de membre fantôme qui affecte environ 80% des amputés, selon ces scientifiques. Leurs travaux, signés notamment par Alex Chortos et Andre Berndt de l’Université Stanford en Californie, sont publiés jeudi dans la revue américaine Science. Les auteurs expliquent avoir utilisé des circuits organiques souples et des capteurs de pression pour reproduire la sensibilité de la peau. Ils précisent avoir pu transmettre ces signaux sensoriels à des cellules cérébrales de souris en laboratoire en recourant à l’optogénétique. Nouveau champ de recherche combinant l’optique et la génétique, l’optogénétique est principalement basée sur une protéine qui possède la propriété d’être activée par la lumière bleue. Les auteurs sont parvenus à convertir la pression statique d’un objet sur la peau en signaux numériques comparables aux différents […]

Actualité

Intelligence artificielle : “Restons maîtres des robots”

Spécialiste des nouvelles technologies, Serge Tisseron s’interroge sur les rapports que nous aurons demain avec des machines dotées d’intelligence, mais aussi d’empathie artificielle. Nous sommes entrés dans la civilisation des machines. Elles ont envahi les usines, les hôpitaux, les hôtels, les maisons de retraite, etc. Avant qu’il ne soit trop tard, vous tirez la sonnette d’alarme afin que nous réfléchissions à la place que nous voulons accorder aux robots dans nos vies. Pourquoi ? Entretien avec un psychanalyste qui ne veut pas laisser la robotique aux roboticiens Je travaille depuis plus de vingt ans sur les nouvelles technologies et j’ai été frappé de constater l’absence de “mode d’emploi”. Leur mise sur le marché se fait sans que personne se soucie de nous y préparer en nous donnant des repères et sans que leurs usages soient anticipés. Or l’introduction des robots dans notre vie se déroule plus rapidement que ce que nous avions imaginé il y a dix ans. Elle va poser à notre représentation du monde, de l’homme et de la liberté, des défis autrement […]

Science

La mémoire perdue des souris réactivée avec de la lumière

Des scientifiques américains ont désactivé puis réactivé la mémoire de souris par des impulsions lumineuses. Une preuve que, chez cet animal, la mémoire peut être inaccessible sans que les souvenirs soient définitivement effacés. Des chercheurs ont réactivé la mémoire perdue de souris avec la lumière. Un nouvel éclairage sur le mécanisme biologique de l’amnésie qui ouvre potentiellement la voie à des traitements, selon une étude publiée jeudi dans la revue américaine Science. Cette recherche fait avancer la compréhension sur la nature de l’amnésie, une question très controversée en neurosciences, estime Susumu Tonegawa, qui a dirigé ces travaux. Les chercheurs débattent depuis de nombreuses années sur le fait de savoir si l’amnésie provoquée par un traumatisme crânien, le stress ou des maladies comme Alzheimer, résulte de dommage de cellules cérébrales spécifiques qui dans ce cas rendraient impossible de recouvrer la mémoire, ou si l’accès à ces souvenirs en est la cause. “La majorité des scientifiques privilégient la théorie de la destruction du stockage de l’information mais cette recherche montre que cela est probablement erroné”, juge le […]