Actualité

Le ventre, notre deuxième cerveau

Le documentaire “Le ventre, notre deuxieme cerveau” de Cécile Denjean (France 2013, 55 min) diffusé sur Arte, est une passionnante enquête scientifique récompensée le 6 octobre  par le Grand Prix « AST – Ville de Paris » au festival Pariscience 2014. Les scientifiques nous montrent que le cerveau de notre boîte crânienne n’est pas le seul maître à bord. Ils nous expliquent que les 200 millions de neurones de notre ventre et les centaines de milliards de bactéries avec lesquelles nous vivons en symbiose, influencent nos émotions et notre personnalité ! Nous sommes composés de plus de bactéries que de cellules humaines : nous sommes + bactériens qu’humain ! Nous qui pensions que notre composition biologique avec ses millions de cellules humaines représentait notre petite personne ! et bien NON, chaque être humain que nous sommes est à lui seul un écosystème qui héberge plus de bactéries qu’il y a d’étoiles dans notre galaxie. Le nombre total de nos cellules humaines est inférieur au nombre de bactéries qui nous habitent. Ainsi, nous faisons corps avec la […]

Santé

Les antibiotiques avant un an augmentent les risques d’allergies

Recevoir des traitements antibiotiques au cours de la première année de vie multiplie les risques de développer des allergies alimentaires, selon une étude américaine. La prise d’antibiotiques au cours de la première année de vie accroît les risques de développer des allergies alimentaires dans l’enfance, suggère une étude publiée dans la revue Allergy, Asthma & Clinical Immunology. Cette prédisposition aux allergies serait liée à l’altération de la flore intestinale causée par l’antibiothérapie. Des études précédentes avaient montré chez des souris traitées par antibiotiques dès leur naissance que le risque de développer des allergies quelles qu’elles soient était beaucoup plus important que chez des souris non traitées. Selon certains travaux, l’explication se trouve au cœur des intestins, et plus particulièrement dans le microbiote. En effet, en détruisant des espèces bactériennes qui colonisent cet organe, les antibiotiques favorisent l’apparition des allergies. Un risque proportionnel à la prise Les chercheurs de l’université de Caroline du Sud (Etats-Unis) ont tenté de confirmer ces hypothèses chez l’homme. Ils ont alors suivi 1 500 enfants présentant une ou plusieurs allergies alimentaires et […]

Santé

Une bombe dans votre intestin…

NDLR, Cet article initialement publié par un site d’information et de vente a attiré l’attention de SOS-Harmonie,  sa qualité pédagogique nous a paru plus importante que les produit vantés, chacun restant libre d’acheter ou de substituer. Un tube digestif mal entretenu, peuplé de bactéries et de champignons opportunistes et pathogènes (en particulier Candida albicans) et pollué par des aliments mal digérés risque de se retrouver encombré par des matières fécales nauséabondes et toxiques. Ce phénomène est facteur de déséquilibres et de troubles de gravité variables. En particulier, vous pouvez souffrir de constipation rebelles, de ballonnements, de diarrhées, d’inflammations diverses, d’eczéma, d’instabilité d’humeur ou de maladies plus graves, comme une colopathie fonctionnelle, une diarrhée sanglante ou un cancer du côlon. Lors d’une autopsie, il n’est pas rare de constater que le côlon de la personne décédée est fortement encombré par des excréments. C’est l’origine de l’adage : “la mort commence dans le côlon”. Un intestin malpropre, c’est le risque d’une immunité déficiente car la flore intestinale sert normalement de barrière de protection contre les invasions extérieures. […]

Actualité

Plus de 200 maladies liées à des problèmes de flore intestinale

Titre original : ” Tic-tac tic-tac, vos intestins vont-ils exploser ? “ « Actuellement, en France, on est ballonné partout », lançait le Pr Henri Joyeux lors d’une récente conférence [1]. « On est ballonné dans les hôpitaux ; on est ballonné dans les ministères ; on est ballonné dans les familles, et on est ballonné dans les maisons de retraite ! » Les trois facteurs principaux sont : Le stress et le manque d’activité physique L’augmentation des polluants, à commencer par les métaux lourds, dans l’air, l’eau et les aliments que nous consommons Une nourriture mal supportée par nos intestins, entraînant l’inflammation du tube digestif et de la porosité intestinale, source d’innombrables maux Mais votre corps ne reste pas passif. Au contraire, il ne cesse de vous envoyer des signaux de détresse ! Diarrhées, constipation, douleurs abdominales, flatulences et mauvaise haleine, maux de tête, insomnie, fluctuation d’humeur sont, entre autres, ses façons de vous crier « AU SECOURS ! » Mais pourquoi un grand cancérologue comme le Pr Joyeux s’inquiète-t-il de nos problèmes digestifs ? Parce que le lien est malheureusement très étroit avec les plus graves maladies. Une chercheuse du […]

Actualité

Des bactéries intestinales chez le nourrisson, une arme contre l’asthme

Les nouveaux-nés pourraient être protégés à vie contre l’asthme si leur flore intestinale acquiert certains types de bactéries avant trois mois, ont déterminé des chercheurs, ouvrant la voie à un traitement préventif contre cette allergie respiratoire chronique en forte augmentation. L’asthme, qui a quadruplé dans la population depuis les années 1950, affecte jusqu’à 20% des enfants dans les pays occidentaux, soulignent les scientifiques mercredi dans la revue médicale américaine Science Translational Medicine. “Cette étude montre que quatre types de bactéries intestinales jouent un rôle dans la prévention de l’asthme mais seulement très tôt dans la vie, au moment de la formation du système immunitaire du nouveau-né“, précise Brett Finlay, professeur de microbiologie à l’Université de Colombie-Britannique au Canada et l’un un des principaux auteurs. Cette découverte ouvre la voie à la mise au point de traitements probiotiques préventifs pour les nouveaux-nés pouvant les prémunir contre l’asthme, estiment les chercheurs. Elle pourrait également permettre de concevoir des tests pour prédire chez les jeunes enfants ceux qui ont le plus de risques de souffrir d’asthme. Pour leurs […]

Santé

Intestin, bactéries et santé de fer

Il y a 20 ans, des chercheurs découvraient au Pérou une bactérie incroyable. Aujourd’hui vous pouvez facilement l’utiliser pour avoir une santé de fer. Je vous en dirai plus dans un instant. Mais tout d’abord, connaissez-vous le secret ignoré de beaucoup pour atteindre la santé optimale ? Ce secret, c’est de prendre soin des bactéries qui colonisent votre corps – en particulier votre intestin. Notre deuxième cerveau Les liens entre l’intestin et la santé générale fascinent les chercheurs, qui ont remarqué que lorsque le tube digestif est mal entretenu, peuplé de bactéries et de champignons pathogènes (en particulier Candida albicans), les déséquilibres et troubles de gravité variable se multiplient. En particulier, vous pouvez souffrir de constipation rebelle, de ballonnements, de diarrhées, d’inflammations diverses, d’altérations de la peau, d’instabilité d’humeur ou de maladies plus graves, comme une colopathie fonctionnelle ou une diarrhée sanglante. Un intestin malpropre, c’est le risque d’une immunité déficiente. Vous souffrez alors d’une vulnérabilité plus grande aux maladies infectieuses et inflammatoires touchant les sphères digestives, respiratoires, urogénitales, etc. De plus, un côlon « malade » est aussi […]

Santé

Le lait maternel protège les bébés contre une maladie intestinale grave

Des chercheurs américains de l’Université John-Hopkins de Baltimore affirment que « l’allaitement pourrait permettre une meilleure prévention de l’entérocolite nécrosante », une maladie grave de l’intestin dont souffrent les nouveau-nés prématurés et qui peut être mortelle. Ces travaux ont montré qu’une protéine, la TLR4, qui est chargée, entre autres, de réguler le développement intestinal du nourrisson, jouait un rôle important dans la formation de ces nécroses. L’étude des cellules intestinales non matures, exposées à une bactérie provocant les nécroses, montre que celles qui avaient été traitées avec du lait maternel, riche en facteur de croissance épidermique (EGF), présentaient un taux plus bas en TLR4. Autrement dit, le lait maternel bloquerait donc l’action de la protéine TLR4, facteur de l’entérocolite nécrosante. Selon ces recherches, l’allaitement serait donc susceptible de prévenir l’entérocolite nécrosante, grâce à l’action protectrice de l’EGF sur les cellules intestinales. Source : www.rtflash.fr (Juin 2015)

Actualité

Allergies : notre pauvre microbiote !

La bonne santé de notre intestin est fondamentale pour assurer le fonctionnement de notre système immunitaire. Les médecins en sont aujourd’hui convaincus. Or lorsqu’une allergie se déclenche, c’est bien le système de défense de notre organisme qui réagit à tort. Un appauvrissement de notre microbiote intestinal est peut-être une des causes de la hausse de l’incidence des allergies. Explications. Dès la naissance et au cours des 2 ou 3 premières années de vie, notre microbiote intestinal personnel se met en place. Très concrètement, notre intestin est progressivement colonisé par des milliards et des milliards de bactéries. « La biodiversité bactérienne dans l’intestin a été estimée à environ 1 200 espèces bactériennes », précise le Dr Stéphane Hazebrouck de l’INRA. Il s’agit là d’un phénomène naturel et nécessaire. Pour permettre cette colonisation, « des mécanismes de tolérance se mettent en place qui évitent des réactions immunitaires face à toutes ces bactéries », explique le Pr Antoine Magnan, chef du service de pneumologie du CHU de Nantes et président du Congrès francophone d’Allergologie (CFA). Mauvais mode de vie Or « lorsque cette colonisation […]

Actualité

Les allergies. Un faux problème médical ?

Dès 1915 les Américains à la suite des Français se lancèrent dans la chasse aux « allergènes », suivant les méthodes classiques en allopathie. Ils s’aperçurent très vite que toutes les substances avec lesquelles nous étions en contact (hormis l’eau), pouvaient être causes d’allergie. Mais pratiquement, ils limitèrent leurs recherches aux seules substances provoquant des désordres respiratoires (asthme), digestifs (eczéma) ou circulatoires (oedème de Quinck) Les allergies Un faux problème médical Table des matières I Histoire de la Découverte 3 Tout peut être Allergique 3 Principales Maladies Allergiques 4 Le Médecin “Détective” 6 II Traitements Officiels 6 HISTOIRE ANCIENNE : ASCLEPIOS ET SERAPIS 7 L’ALLERGIE ET LES ‘MALADIES ALLERGIQUES’ SUIVANT LA THESE DE LA MEDECINE NATUROPATHE. 8 LE PROBLEME TEL QU’IL SE POSE 8 III Les soins « non médicaux » à donner aux allergiques pour les sauver de leurs crises et faire qu’elles ne se reproduisent plus jamais. 13 LA MALADIE, CONSÉQUENCE D’UNE FAUTE. 14 I Histoire de la Découverte On appelle « allergie” (dans l’enseignement officiel) l’état de désordre organique qui survient brusquement chez un […]