Société

BigPharma : 13 milliards de dollars, une étape pour éradiquer sida, tuberculose et paludisme

Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a réussi samedi à collecter près de 13 milliards de dollars pour financer les traitements afin d’éradiquer ces trois épidémies d’ici 2030 dans le monde (NDLR : on prend RDV ?!). “Nous avons levé près de 13 milliards de dollars et grâce à cela nous avons sauvé 8 millions de vies” (?), a déclaré le Premier ministre canadien Justin Trudeau en clôturant à Montréal la cinquième conférence triennale de reconstitution des ressources du Fonds mondial pour la période 2017-2019. “La conférence a permis de recueillir une remarquable somme de plus de 12,9 milliards de dollars sous forme de contributions annoncées, qui seront essentielles pour mettre fin à l’épidémie de ces maladies dévastatrices d’ici 2030”, a précisé le Premier ministre. “Nous allons débarrasser le monde du sida, de la tuberculose et du paludisme (…) nous allons en finir pour de bon” avec ces épidémies grâce aux financements des gouvernements, mais aussi des partenaires privés et la société civile, a-t-il ajouté (NDLR, Discours fracassant […]

Santé

Les antibiotiques avant un an augmentent les risques d’allergies

Recevoir des traitements antibiotiques au cours de la première année de vie multiplie les risques de développer des allergies alimentaires, selon une étude américaine. La prise d’antibiotiques au cours de la première année de vie accroît les risques de développer des allergies alimentaires dans l’enfance, suggère une étude publiée dans la revue Allergy, Asthma & Clinical Immunology. Cette prédisposition aux allergies serait liée à l’altération de la flore intestinale causée par l’antibiothérapie. Des études précédentes avaient montré chez des souris traitées par antibiotiques dès leur naissance que le risque de développer des allergies quelles qu’elles soient était beaucoup plus important que chez des souris non traitées. Selon certains travaux, l’explication se trouve au cœur des intestins, et plus particulièrement dans le microbiote. En effet, en détruisant des espèces bactériennes qui colonisent cet organe, les antibiotiques favorisent l’apparition des allergies. Un risque proportionnel à la prise Les chercheurs de l’université de Caroline du Sud (Etats-Unis) ont tenté de confirmer ces hypothèses chez l’homme. Ils ont alors suivi 1 500 enfants présentant une ou plusieurs allergies alimentaires et […]

Science

Moi l’aluminium…

J’ai (Professeur Joyeux) reçu beaucoup de questions concernant l’aluminium présent dans près de 50 % des vaccins. Dangereux ou pas, utile ou inutile ? À quoi sert-il dans un vaccin ? Sur un mode humoristique et pédagogique, j’ai donc décidé de laisser la parole à cet oligo-élément. On le trouve partout : dans l’eau, dans nos casseroles, dans les canettes de boisson, les emballages de type Nespresso, les barquettes en aluminium… Il est aussi bien sûr dans nos papillotes qui libèrent de l’aluminium si elles enrobent des aliments acides ou gras – en particulier, donc, les produits animaux –, mais également dans nos déodorants, antitranspirants, gels douche, crèmes pour le corps et, curieusement, dans nos vaccins… J’ai évidemment beaucoup travaillé la question traitée dans mon livre « Les vaccins – Comment s’y retrouver ? ». Il devait avoir pour sous-titre « sans perdre la santé », mais un collègue académicien m’a mis en garde contre le danger que représentait ce titre face au Conseil de l’Ordre des médecins qui me fait passer pour un « antivaccins », ce que je ne suis pas ! L’aluminium a fait l’objet dès […]

Actualité

Redécouverte… Le lait maternel et ses propriétés anti-inflammatoires

Le lait maternel contient des molécules aux vertus anti-inflammatoires capables de combattre une infection et d’aider la cicatrisation. Riche en nutriments et en anticorps, le lait maternel est également un réservoir de molécules qui jouent un rôle important contre l’inflammation et essentielles pour lutter contre de nombreuses infections, selon une nouvelle étude américaine. De nombreuses études ont déjà montré que la composition du lait maternel, riche en anticorps et nutriments, était bénéfique au développement et l’immunité des nourrissons. Des chercheurs du Brigham And Women’s Hospital de Boston (Etats-Unis) viennent de mettre en lumière les propriétés anti-inflammatoires de bio-molécules trouvées dans le lait maternel. “Nous avions déjà identifié certains signaux de ces molécules dans d’autres organes et tissus du corps humains, mais c’est la première fois que nous les voyons groupées au même endroit” explique l’un des co-auteurs de cette étude, Charles Serhan, au site spécialisé News-medical.net. En procédant par une technique détaillée de profilage, l’équipe a pu identifier des molécules dénommées SPMs (Specialized Pro-resolving mediators molecules) dans le lait maternel. Elle a découvert que chacune […]

Actualité

Comment la ferme protège de l’allergie

Allergies alimentaires, asthme, rhume des foins, eczéma… les pathologies allergiques ne cessent de progresser dans les pays industrialisés. Le nombre d’allergiques a été multiplié par 20 en deux décennies et l’Organisation mondiale de la santé prédit qu’une personne sur deux sera touchée à l’horizon 2050. Comment expliquer cette augmentation? La théorie privilégiée par les spécialistes met en cause la trop grande aseptisation de nos modes de vie. Un manque d’exposition aux microbes, particulièrement durant l’enfance, entraînerait un dysfonctionnement du système immunitaire. Cette théorie dite de l’hygiène sort renforcée d’une nouvelle étude publiée ce vendredi dans la revue Science . Des chercheurs y expliquent comment l’inhalation de poussières issues d’étables protège contre les allergies respiratoires. L’idée d’une augmentation de la fréquence des allergies et d’autres maladies auto-immunes liée à un excès de propreté date de la fin des années 1980. Elle repose sur des études épidémiologiques ayant montré que les enfants qui grandissent dans des familles nombreuses ou dans des exploitations laitières souffrent beaucoup moins souvent d’allergies que les autres. Une recherche de ce type, publiée […]

Science

Immunothérapie : le “nouvel” espoir contre le cancer

Une nouvelle approche du traitement contre le cancer suscite un réel enthousiasme dans la communauté scientifique réunie ce week-end en congrès à Chicago. NDLR : La ‘science’ redécouvre les remèdes d’hier en évitant toute remise en cause du dogme Pasteurien ou des travaux du Dr Coley basés sur la protection et le renforcement de notre système immunitaire… “La maladie n’est rien, c’est le terrain qui est tout” reconnaissait pourtant Pasteur avant sa mort.  Leçon d’acrobatie : Immunothérapie. Un mot qui va sans doute apparaître de plus en plus fréquemment dans les discussions sur le cancer. Le congrès annuel de l’American society of clinical oncology (Asco) réunit ce vendredi à Chicago des milliers de chercheurs qui fondent de grands espoirs dans ce nouveau traitement contre le cancer. Il repose sur la réaction du système immunitaire des patients. Un réel espoir Trois traitements d’immunothérapie ont déjà été développés et certains patients, à un stade très avancé de la maladie, en bénéficient déjà dans le cadre d’essais cliniques. Le processus a donc été initié il y a des années. “Ce […]

Actualité

Allergies : notre pauvre microbiote !

La bonne santé de notre intestin est fondamentale pour assurer le fonctionnement de notre système immunitaire. Les médecins en sont aujourd’hui convaincus. Or lorsqu’une allergie se déclenche, c’est bien le système de défense de notre organisme qui réagit à tort. Un appauvrissement de notre microbiote intestinal est peut-être une des causes de la hausse de l’incidence des allergies. Explications. Dès la naissance et au cours des 2 ou 3 premières années de vie, notre microbiote intestinal personnel se met en place. Très concrètement, notre intestin est progressivement colonisé par des milliards et des milliards de bactéries. « La biodiversité bactérienne dans l’intestin a été estimée à environ 1 200 espèces bactériennes », précise le Dr Stéphane Hazebrouck de l’INRA. Il s’agit là d’un phénomène naturel et nécessaire. Pour permettre cette colonisation, « des mécanismes de tolérance se mettent en place qui évitent des réactions immunitaires face à toutes ces bactéries », explique le Pr Antoine Magnan, chef du service de pneumologie du CHU de Nantes et président du Congrès francophone d’Allergologie (CFA). Mauvais mode de vie Or « lorsque cette colonisation […]