Société

[Maj2] Bébé dans le coma à Marseille : L’avocat de l’APHP persiste sur l’arrêt des soins malgré un jugement contraire

Le Conseil d’État a finalement ordonné mercredi 8 mars 2017 la poursuite des traitements de Marwa, une petite fille de 15 mois lourdement handicapée, hospitalisée à Marseille. La plus haute juridiction administrative a estimé dans son ordonnance que cela ne relevait pas d’une « obstination déraisonnable », condition posée par la loi à un arrêt des soins. Statuant en urgence, le Conseil d’Etat s’est fondé sur deux éléments : une « amélioration » de l’état de conscience de l’enfant, excluant toute certitude sur son « évolution à venir », et « l’avis des parents », qui s’opposent « de manière unanime à l’arrêt des traitements ». EUTHANASIE – Les parents de ce bébé plongé dans un coma artificiel réclament son maintien en vie, contrairement au corps médical… Les juges qui doivent trancher pour ou contre la poursuite des soins de la petite Marwa, un bébé d’un an plongé dans un coma artificiel à Marseille, ont entendu lundi les arguments inconciliables des parents et du corps médical. « Il faut lui laisser la chance de vivre », a déclaré devant le tribunal administratif de Marseille le père de la fillette, Mohamed Bouchenafa, […]

Société

Fin de vie : les parents de Vincent Lambert demandent à la CEDH de revoir son arrêt

Les parents de Vincent Lambert, opposés à l’arrêt des traitements de leur fils, ont annoncé, vendredi 26 juin 2015, qu’ils avaient déposé un recours en révision devant la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH). Ils affirment que leur fils a « recommencé ces derniers jours à manger et boire par la bouche », ce qui constitue, selon eux, un « élément nouveau et décisif » qui « commande la révision des décisions qui ont été rendues ». Ils devraient également déposer un recours devant le Conseil d’Etat « la semaine prochaine », a annoncé Me Jérôme Triomphe, l’un de leurs avocats, sur iTélé. Le 5 juin, la CEDH avait estimé que l’arrêt du Conseil d’Etat qui rendait possible l’arrêt de l’alimentation et de l’hydratation artificielles de Vincent Lambert ne violait pas la Convention européenne des droits de l’homme. Prêt à se battre « encore nuit et jour » Après l’annonce de cette décision, Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert, s’était dite « scandalisée » et prête à se battre « encore nuit et jour ». « La CEDH a fait une erreur de droit et c’est pour cela que […]