Santé

Bisphénol S ou F : les substituts aussi dangereux que le Bisphénol A !

Une exposition au bisphénol S multiplie les cellules cancéreuses du sein Une exposition au bisphénol S multiplie les cellules cancéreuses du sein Dans une récente étude, des chercheurs pointent les dangers du bisphénol S, un substitut du bisphénol A désormais interdit dans les contenants alimentaires. Ce composé chimique serait susceptible d’aggraver certains types de cancers du sein en raison de son caractère supposé de perturbateur endocrinien. Depuis janvier 2011, les biberons contenant du bisphénol A sont interdits en Europe. En France à partir de janvier 2015, une loi interdit la fabrication, l’exportation, l’importation et la mise sur le marché de tout conditionnement alimentaire en contenant. Ce composé chimique qui entre dans la composition de plastiques et de résines est soupçonné d’appartenir à la famille des perturbateurs endocriniens, qui agissent sur le système hormonal. Selon l’Anses*, une exposition serait ainsi particulièrement néfaste pour la femme enceinte au regard des risques potentiels pour l’enfant à naître. Mais quand est-il des produits de remplacement ? Le bisphénol S et le bisphénol F ont-ils la même dangerosité ? Bien que leur structure chimique […]

Actualité

Substances indésirables (allergènes, perturbateurs endocriniens) toujours présentes dans 419 cosmétiques courants

Gels douche, shampoings, crèmes, déodorants ou dentifrices : des centaines de produits de beauté et d’hygiène, y compris pour bébés et vendus en pharmacie, contiennent toujours des “substances indésirables”, notamment des allergènes et des perturbateurs endocriniens, selon l’UFC-Que Choisir. L’association a recensé environ 400 produits cosmétiques contenant “un ou plusieurs ingrédients indésirables”, à partir d’une base de données qui a doublé depuis son lancement en février 2016 La présence de ces substances est “toujours aussi massive”, déplore-t-elle dans un communiqué. “90% des produits incriminés en 2016 contiennent toujours les mêmes substances indésirables, au détriment de la santé des consommateurs !“ NDLR : Autrement dit, Les lobbys se foutent complètement de votre santé et ce sera encore pire avec l’accord CETA signé dans notre dos par l’UE et le Canada. Qui dirige le monde sinon Goldman Sachs et les multinationales !? Les médias laquais n’en ont pas parlé, blizzard..?   – Colorations – Dans sa ligne de mire: “onze substances ou familles de substances indésirables préoccupantes”. Parmi elles, des perturbateurs endocriniens comme le BHA et les […]

Actualité

Thyroïdine : la substance interdite qui régule les hormones !

L’histoire de ce traitement interdit s’associe, comme souvent, à celle d’un homme, d’un médecin en l’occurrence, thérapeute de grand talent, très apprécié de ses patients, seulement pourchassé par les autorités de manière infondée. Connaissez-vous le Dr Didier Panizza ? Avec différents confrères, il a monté, à Paris, un centre médical spécialisé dans les troubles alimentaires et hormonaux, les deux étant liés…comme nous le verrons. Il faut savoir aujourd’hui que le Dr Didier Panizza est victime d’une terrible injustice ! Et tous les médecins spécialistes des troubles hormonaux sont concernés par cette situation. Tous aujourd’hui sont privés d’un moyen simple et utile de soigner leurs patients. Ils sont partagés entre leur devoir médical et les risques juridiques qu’ils encourent à bien faire leur travail si la situation ne change pas. Le 8 décembre 2017, le Dr Panizza comparaît devant la Cour d’appel dans l’un des derniers soubresauts d’une procédure qui n’a que trop duré. On lui a reproché d’avoir donné à ses patients de la thyroïde naturelle. Aujourd’hui, les autorités s’étonnent que certains de ses patients se […]

Santé

Savons antibactériens : Le triclosan et le triclocarban, désormais interdits aux Etats-Unis

L’Agence américaine des produits alimentaires et des médicaments estime que ces substances peuvent représenter un risque pour la santé sans être efficaces contre les microbes. Triclosan et triclocarban : si vous ne les connaissez pas, retenez bien ces mots. Ces deux substances, ainsi que dix-sept autres, sont interdites par l’Agence américaine des produits alimentaires et des médicaments, la FDA. La décision a été annoncée vendredi 2 septembre. Les fabricants disposent d’un an pour retirer les substances incriminées de leurs produits ou retirer ces derniers du marché. Franceinfo revient sur les questions qui se posent autour de ces substances jugées nocives, que l’on retrouve pourtant dans beaucoup de nos savons antibactériens, dentifrices ou talc pour bébé. Qu’est-ce que le triclosan et le triclocarban ? Le triclosan, ou 5-chloro-2-(2,4-dichlorophénoxy)phénol, est un biocide (une substance qui tue les micro-organismes) utilisé depuis les années 70 dans le lavage chirurgical des mains Tandis que le triclocarban (TCC), ou 3,4,4′-trichlorocarbanilide, est une substance chimique qui présente des propriétés antibactériennes et antifongiques. Où en trouve-t-on ? Produits ménagers, jouets, vêtements ou linges de maison traités anti-odeur ou […]

Actualité

Des substances “préoccupantes” dans 185 produits cosmétiques

L’UFC-Que Choisir dresse une liste inquiétante de produits cosmétiques contenant des substances potentiellement dangereuses pour la santé. Dentifrices, déodorants, crèmes pour le visage, après-rasages, soins pour les cheveux : 185 produits cosmétiques courants contiennent des substances “préoccupantes” (allergènes, composés toxiques, perturbateurs endocriniens), selon l’UFC-Que Choisir qui appelle les consommateurs à ne plus les acheter. Des allergènes dans 62 produits. “Malgré les alertes répétées des toxicologues et des dermatologues, les fabricants n’ont toujours pas changé leurs pratiques”, assure lundi l’association de défense des consommateurs qui propose une carte-repère avec les douze substances les plus à risque à éviter. Pour les allergènes, l’UFC-Que Choisir a recensé 62 produits, dont 55 contiennent de la Methylisothiazolinone (MIT), un conservateur allergisant dont l’interdiction dans les produits sans rinçage (lingettes pour bébés…) a été demandée par la ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, à l’Union Européenne. Des perturbateurs endocriniens en nombre. L’UFC-Que Choisir a en outre relevé pas moins de 101 produits contenant des perturbateurs endocriniens. Parmi eux, 44 recèlent un filtre UV (l’éthylhexyl-methoxycinnamate), “totalement inutile dans des eaux de toilettes, des démaquillants […]

Santé

Des perturbateurs endocriniens décelés dans les vernis à ongles

Un composé chimique présent dans la moitié des vernis à ongles vendus outre-Atlantique… Le vernis à ongles, indispensable beauté pour de nombreuses femmes, s’avérerait dangereux pour la santé, plus précisément parce qu’il contient un plastifiant soupçonné d’agir comme un perturbateur endocrinien (*). C’est ce que révèle une étude américaine parue le 19 octobre dernier dans la revue Environment International. Pointé du doigt, le triphenyl phosphate (TPHP). Sous ce nom ce cache un produit chimique utilisé pour rendre le vernis plus souple et améliorer sa tenue. Si le recours au TPHP s’est généralisé pour remplacer le dibutyl phthalate (aussi utilisé dans les peintures et les encres) accusé d’être un perturbateur endocrinien, celui-ci n’est pas moins inoffensif : la molécule affecterait selon certaines études, le système hormonal et la reproduction chez l’être humain. Une molécule qui traverse la peau Un constat d’autant plus grave que le vernis à ongles favoriserait l’exposition à cette substance selon les chercheurs de l’université de Duke (Caroline du Nord, Etats-Unis) qui ont remarqué que le produit passerait la barrière de la peau (au niveau des ongles) pour se retrouver, à une concentration elevée, dans les urines des jeunes […]

Santé

TAFTA : Sous la pression américaine, l’Europe autorise les pesticides dangereux

 L’Europe prévoyait d’interdire certains types de pesticides, mais elle va les accepter sous la pression américaine à l’ombre du TAFTA. L’Europe voulait interdire des pesticides qui représentent des risques sérieux pour la santé. Mais The Guardian nous apprend que l’Europe va les accepter sous la pression américaine. Les autorités américaines ont déclarés que cette interdiction allait menacer la ratification du TAFTA. A la base, l’Europe voulait interdire 31 pesticides qui contiennent des perturbateurs endocriniens (PE) qui sont associés au cancer des testicules et à la stérilité masculine. Après le lancement officiel des négociations du TAFTA le 13 juin 2013, une délégation américaine a débarqué en Europe pour demander aux législateurs européens de supprimer les lois contre les PE pour les remplacer par des lois qui se baseraient sur de futures études (c’est à dire jamais). Dans un premier temps, les officiels européens ont déclarés qu’ils voulaient ratifier le TAFTA, mais ils n’allaient pas baisser les normes de santé. Mais la Commission Européenne a capitulé quelques temps plus tard. Et la Commission Européenne a pris cette […]

Actualité

Cancer du sein et environnement de travail : des données accablantes en provenance des USA

Un rapport publié en août 2015 par le Fond du cancer du sein aux États-Unis contient des données accablantes sur le rôle des conditions de travail dans les cancers du sein. Basé sur une analyse minutieuse de la littérature scientifique la plus récente, le rapport confirme des associations déjà observées entre différentes professions et les cancers du sein. Parmi les infirmières, le risque est augmenté de 50 %. Il est multiplié par quatre dans des professions qualifiées. De nouvelles associations apparaissent dans des recherches récentes. Le risque de cancer du sein est multiplié par cinq dans le secteur de la coiffure et de la cosmétique ainsi que parmi les travailleuses de l’industrie alimentaire. Il est multiplié par 4,5 parmi les travailleuses du nettoyage à sec et de la blanchisserie. Il est multiplié par quatre parmi les ouvrières de l’industrie papetières et des arts graphiques ainsi que dans la fabrication de produits en caoutchouc et plastique. Le rapport liste les risques professionnels qui expliquent ces chiffres. Il s’agit principalement d’un ensemble de substances chimiques comme le […]

Actualité

Lobbys : Le « mieux légiférer » de Bruxelles tenu responsable de 100 000 cancers

Le projet de simplification de la réglementation des entreprises de la Commission, le « mieux légiférer », a reçu une volée de bois vert des syndicats, qui estiment qu’il gèle des lois sauvant des milliers de vies par an. Le « mieux légiférer » de la Commission, qui a pour objectif de simplifier les règles administratives pour les entreprises, bloque en réalité les efforts de l’UE pour la protection des travailleurs exposés à des produits chimiques toxiques quotidiennement, estime Laurent Vogel, chercheur à l’Institut syndical européen (CES). Ce dernier assure que 100 000 travailleurs meurent chaque année de cancers liés à leur emploi et dénonce l’inaction de l’UE. Ce chiffre impressionnant provient d’une communication officielle de l’agence de l’UE pour la santé et la sécurité, qui siège à Bilbao, en Espagne. Laurent Vogel estime qu’il s’agit probablement d’une estimation optimiste. « Ces 100 000 morts pourraient parfaitement être évitées. Et le nombre réel se situe sans doute au-delà de ce chiffre, parce qu’il n’inclut pas les cas de cancers causés par les perturbateurs endocriniens », a-t-il souligné lors d’un atelier de l’institut EurActiv […]

Actualité

Vaccination : Réponse du Professeur Joyeux au conseil national de l’ordre des médecins (CNOM)

Une plainte et l’impossibilité de poursuivre ma mission de consultant à l’ICM de Montpellier C’est le 18 juin 2015 que le CNOM s’est réuni à Paris pour examiner les 2 pétitions diffusées sur les réseaux sociaux concernant respectivement : l’une la vaccination contre les cancers du col de l’utérus, que les laboratoires cherchent à généraliser dès l’âge de 9 ans chez garçons et filles, l’autre la rupture de stock calculée par les fabricants du vaccin trivalent contre Diphtérie-Tétanos-Polio (DTP) obligatoire selon la loi ; ceci entraînant l’obligation pour les familles d’utiliser deux mois après la naissance un vaccin Héxavalent contre 3 maladies supplémentaires : l’hépatite B, la coqueluche ainsi que les maladies dues à l’Hémophilus Influenzae de type b. Une belle arnaque ! J’ai donc reçu une plainte du CNOM qui a décidé de saisir la Chambre disciplinaire de première instance du conseil de l’ordre de la région Languedoc-Roussilon à laquelle j’appartiens. Simultanément, je recevais la consigne du directeur de l’Institut du Cancer de Montpellier (ICM) dans lequel je travaille depuis 1970, de stopper les […]