Société

Plus de la moitié des animaux sauvages ont disparu en quarante ans

La pression exercée par l’humanité (NDLR : Tous coupables, vraiment ?) sur les écosystèmes est telle qu’il nous faut chaque année l’équivalent de 1,6 planète Terre pour satisfaire nos besoins, selon le WWF. Partout, les écosystèmes sont menacés, et rien ne semble pouvoir enrayer la tendance. Alors que les pressions humaines sur l’environnement ne cessent de s’aggraver, plus de la moitié du vivant, parmi les vertébrés, a disparu ces quarante dernières années. C’est sur ce nouveau constat alarmant que s’ouvre la onzième édition du rapport « Planète vivante », un vaste bilan de santé de la Terre et de sa biodiversité, publié jeudi 27 octobre par le Fonds mondial pour la nature (WWF). L’étude, réalisée tous les deux ans en partenariat avec la société savante Zoological Society of London et l’ONG Global Footprint Network, se fonde sur deux indicateurs principaux, tous deux au rouge. Le premier, l’indice Planète vivante, mesure l’abondance de la biodiversité à partir du suivi de 14 152 populations (groupes d’animaux sur un territoire) appartenant à 3 706 espèces vertébrées de mammifères, d’oiseaux, de reptiles, d’amphibiens et […]

Science

Zika : la Floride pourrait recourir aux moustiques transgéniques..

Les autorités sanitaires fédérales américaines estiment que les moustiques OGM n’ont pas d’impact sur l’environnement. La Floride pourrait donc bientôt organiser un lâcher. Les moustiques génétiquement modifiés se présentent comme l’arme ultime contre le virus Zika ou son cousin la dengue. Une arme qui n’aurait aucun impact environnemental si elle était utilisée en Floride, selon un avis de l’agence américaine du médicament (FDA) rendu public ce vendredi. Cette décision donne le feu vert à cet état du Sud-Est des Etats-Unis pour relâcher ces insectes dans la nature afin de combattre l’avancée du virus Zika. Les experts de la FDA planchent sur le moustique OGM appelé OX513A développé par la société Oxitec depuis des mois. L’objectif : « déterminer s’il est capable d’éradiquer la population de moustiques Aedes aegypti implantée sur l’île Key Haven en Floride », explique la FDA. En mars dernier, l’agence sanitaire avait déjà donné son accord de principe car elle considérait qu’il n’y avait pas de risque d’allergie pour l’homme et les animaux. L’absence d’effet sur l’environnement restait encore à examiner. Réduire la populations de moustiques […]