Actualité

Stérilet Mirena : “Migraine, perte de cheveux… 1 an et demi de galère”

Les témoignages de femmes insatisfaites du stérilet hormonal Mirena ayant souffert, parfois, de nombreux effets secondaires continuent d’affluer. La publication dans Marie Claire de l’article “Stérilet Mirena : elles dénoncent les effets secondaires passés sous silence” le 9 mai 2017 a suscité de nombreuses réactions de la part des internautes sur les réseaux sociaux. De nombreuses femmes se sont reconnues à travers ce dernier, lequel met en lumière la polémique actuelle liée à ce dispositif intra utérin hormonal utilisé comme moyen de contraception : des effets secondaires délétères dont les patientes se plaignent de ne pas avoir été assez informées par leurs gynécologues. “Mirena”, un stérilet largement décrié par les internautes Sur la page Facebook de Marie Claire, les témoignages négatifs à propos du stérilet Mirena ne cessent d’affluer. La plupart du temps, les mêmes effets secondaires sont cités par les internautes. Leur désarroi face à la réaction des professionnels de la santé est également souvent détaillé. Amandine M : “Je suis allée à l’hôpital à cause d’une grosse crise de maux de ventre, les pompiers […]

Science

La connexion esprit-corps, bien plus dense qu’on ne le pensait

Des neuroscientifiques de l’université de Pittsburgh viennent d’identifier les connexions anatomiques entre de multiples zones du cerveau et la partie du corps qui gère le stress. NEURONES. « L’axe du stress » est une notion connue depuis longtemps. On sait qu’en cas de situation d’urgence, le cerveau envoie un signal vers les glandes surrénales – petites structures coiffant les reins – qui sécrètent alors du cortisol. Celui-ci va provoquer des réactions physiques, accélération du rythme cardiaque, dilatation des pupilles, sudation, comportement d’attaque ou de fuite, etc. jusqu’à ce que le cerveau le freine, une fois le danger passé. On soupçonnait jusqu’à présent qu’une seule, voire deux régions du cortex cérébral, à la localisation incertaine, contrôlaient la glande surrénale. Aujourd’hui, grâce à une nouvelle méthode de traçage qui révèle les longues chaines de neurones interconnectés, une équipe de l’université de Pittsburgh (Etats-Unis) affirme, dans une étude publiée dans les PNAS, qu’elle a découvert de multiples zones corticales liées anatomiquement aux glandes surrénales. Une réelle base anatomique pour les maladies psychosomatiques » “Cela vient apporter une nouvelle lumière sur la manière dont le stress, […]

Santé

La plupart des anti-dépresseurs sont inefficaces chez les enfants et adolescents

La plupart des médicaments antidépresseurs sont inefficaces, voire parfois dangereux chez les enfants et les adolescents souffrant de dépression majeure, selon une vaste étude publiée jeudi dans la revue médicale britannique The Lancet. Menée par un groupe international de chercheurs, l’étude a passé en revue 34 essais portant sur plus de 5.000 enfants et adolescents âgés de 9 à 18 ans et 14 médicaments antidépresseurs. Un seul de ces médicaments, la fluoxetine (commercialisée notamment sous le nom de Prozac), s’est montré plus efficace qu’un placebo pour traiter les symptômes d’une dépression. Elle a également été mieux tolérée que les autres antidépresseurs. Le nortriptyline a pour sa part été jugé le moins efficace des 14 antidépresseurs étudiés et l’imipramine le moins bien toléré. La venlafaxine est de son côté associée à un risque accru de pensées suicidaires. Les chercheurs reconnaissent cependant que la véritable efficacité et les risques d’effets indésirables graves de ces médicaments restent dans l’ensemble mal connus en raison de la faiblesse des essais cliniques existants. C’est notamment le cas des pensées ou comportements […]

Actualité

Alimentation et dépression, des liens prouvés

Adopter une alimentation riche en fruits, légumes et noix et pauvre en aliments industriels pourrait aider à prévenir l’état dépressif, à en croire les résultats d’une étude de grande ampleur menée aux Canaries (en Espagne), mais il existerait un “effet de seuil” et la stricte adhésion à un régime pourrait s’avérer contre-productive. “Nous voulions comprendre quel rôle jouait la nutrition sur la santé mentale, parce que nous croyons que certains modèles diététiques pourraient protéger nos esprits”, explique l’auteur de l’étude Almudena Sanchez-Villegas de l’Université de Las Palmas de Gran Canaria. “Ces régimes sont tous associés à des bienfaits pour la santé physique mais nous avons trouvé qu’ils pouvaient également avoir un effet positif sur notre santé mentale.” A partir d’un panel de 15.093 personnes, l’équipe de chercheurs a comparé les effets de trois types d’alimentation sur la santé mentale des sujets. Ils ont étudié le régime Méditerranéen, l’alimentation pro-végétarienne (strictement végétarienne) et ce que les chercheurs ont appelé l’”Alternative Healthy Eating Index-2010″, un programme qui plébiscitait les aliments associés à la prévention de risques de […]

Santé

Preuves modérées de l’efficacité du cannabis thérapeutique

Les vérifications scientifiques de l’efficacité du cannabis pour soigner douleurs, spasmes, nausées ou insomnie restent inégales, estiment des chercheurs. La consommation de cannabis pour traiter des douleurs ou des troubles médicaux est interdite en France mais la pratique est autorisée dans plusieurs pays du monde, notamment aux Etats-Unis qui vient d’enregistrer une vague de libéralisation en ce sens. Vingt-trois Etats, dont la Californie et le Colorado, permettent désormais de fumer, manger ou inhaler de la marijuana sur ordonnance. Pourtant, l’efficacité thérapeutique du cannabis est limitée voire parfois incertaine, rapporte une étude internationale s’appuyant sur l’analyse de 79 tests cliniques. L’analyse des essais, sur un total cumulé de 6.500 participants, suggère que ce psychotrope entraîne une amélioration variable selon les symptômes, mais qu’aucun des tests cliniques ne parvient à démontrer les bienfaits médicaux du cannabis avec le degré de certitude que l’on exigerait d’un médicament conventionnel. Risque de psychoses Les auteurs constatent ainsi que l’efficacité du cannabis pour traiter des douleurs neuropathiques chroniques et les spasmes provoqués par la sclérose en plaques présente un niveau de […]

Santé

Les aimants, une autre façon de soulager la douleur

Au CHU de Nantes, une équipe sélectionne des patients souffrants de fortes douleurs ou de dépressions lourdes et les traite grâce aux ondes magnétiques. Des aimants pour prendre le relais des médicaments ? Au Centre hospitalier de Nantes, on traite avec des ondes magnétiques des patients qui souffrent de fortes douleurs ou de dépressions. Un procédé qui s’avère efficace quand le traitement médicamenteux échoue à réduire leur peine. Un champ magnétique pour stimuler les neurones France 2 a rencontré Dominique Gamblin, aide-soignant, qui s’est blessé à l’épaule il y a quatre ans en soulevant un malade. À l’époque, il prend des médicaments à haute dose mais rien ne calme son mal. Il préfère rester cloitré chez lui. Mais depuis cinq mois, il participe à des séances de traitement antidouleur avec des aimants. Son épaule envoie un signal à la zone du cerveau qui contrôle la douleur. Les aimants appliqués sur cette zone créent un champ magnétique qui stimule les neurones, et le cerveau fabrique alors des endorphines. Source : Francetv info (Mai 2015)

Actualité

Benzodiazépines et somnifères, dangereuse dépendance mais sevrage possible.

L’usage des benzodiazépines peut provoquer l’apparition d’effets secondaires et/ou paradoxaux conduisant souvent à une mauvaise interprétation de l’état de santé du patient, qui implique le maintien d’un traitement inadapté. Les méfaits des benzodiazépines et des somnifères En effet, la prise chronique de benzodiazépines et de somnifères a très souvent pour conséquence l’aggravation des symptômes pour lesquels ils ont initialement été prescrits (insomnie, anxiété). Ceci est vrai surtout pour les benzodiazépines à demi-vie courte et moyenne, qui sont parmi les plus prescrites en France (ainsi le Lexomil, le Xanax ou le Témesta), dans la mesure où elles provoquent souvent un phénomène de manque entre les doses, qui se manifeste notamment par une anxiété accrue. De la même manière, en raison de leur demi-vie courte, les somnifères Stilnox et Imovane aggravent souvent l’insomnie qu’ils étaient censés soigner, et peuvent causer des insomnies sévères – et notamment des réveils précoces dûs au manque. Par ailleurs, l’usage prolongé des benzodiazépines est facteur de dépression, les benzodiazépines agissant comme un dépresseur du système nerveux central. Cette dépression iatrogène est rarement identifié par le médecin, qui plutôt que de procéder à un sevrage […]

Suicide-Info

Si vous pensez au SUICIDE, lire d’abord ceci

Cela ne vous prendra que cinq minutes. Pas question de vous dissuader de la réalité de votre souffrance : Je sais ce que souffrir veut dire. Je ne sais pas qui vous êtes, ni pourquoi vous lisez cette page. Je sais seulement qu’en ce moment, vous la lisez, et c’est déjà une bonne chose. Je peux supposer que vous êtes ici parce que vous souffrez et que vous pensez à mettre fin à votre vie. Si cela était possible, je préférerais être avec vous en ce moment, m’asseoir avec vous et parler, face à face et à cœur ouvert. Mais puisque ce n’est pas possible, tentons de la faire par le biais de cette page… J’ai connu des personnes qui voulaient en finir. J’ai été dans ce cas et je suis passé à l’acte : je sais ce que vous pouvez ressentir. Je sais que vous n’êtes pas en état de lire un gros livre, alors je vais faire court. Pendant que nous sommes ici ensemble pour les cinq prochaines minutes, j’ai des choses simples, […]