Santé

Diarrhées, légionellose, septicémie… Les piscines publiques sont pleines de bactéries

Une étude scientifique rapporte que plus de 27 000 personnes sont tombées malades ces 15 dernières années à cause des bactéries résistantes au chlore, présentes dans les piscines publiques. Huit sont même mortes des suites de leur infection. Les températures grimpent doucement, et, avec elles, l’envie de sauter dans une piscine bien fraîche. Avant de piquer une tête, méfiez-vous cependant des bassins publics. Cryptosporidies, légionelles, pseudomonas Aux États-Unis, une étude scientifique rapporte que plus de 27 000 personnes sont tombées malades ces 15 dernières années à cause des bactéries résistantes au chlore. Huit sont même mortes des suites de leur infection. Certaines piscines publiques regorgent notamment de : – Cryptosporidies, des parasites pathogènes pour l’Homme provoquant des diarrhées. – Légionelles, des bactéries naturellement présentes dans l’eau et responsables de la légionellose, une grave maladie respiratoire. – Pseudomonas, des bactéries à l’origine d’infections cutanées ou viscérales, voire de septicémie. Entre 30 et 75 litres d’urine Les piscines municipales françaises contiendraient par ailleurs entre 30 et 75 litres d’urine, selon une autre étude parue dans la revue […]

Actualité

Les “bactéries cauchemardesques” entraînent une surconsommation d’antibiotiques dangereuses

La consommation d’antibiotique a augmenté de 65% en 15 ans. Une situation intolérable pour les spécialistes des maladies infectieuses qui, depuis quelques années, se posent une étrange question : doit-on craindre une épidémie planétaire contre laquelle, les antibiotiques ne pourront rien ? La réponse est oui, si l’on continue a distribuer ces médicaments n’importe comment, tant chez les humains que les animaux qui suscitent l’apparition de “bactéries cauchemardesques” comme les ont surnommées les médecins Américains Le célèbre centre d’épidémiologie d’Atlanta, le CDC, la capitale mondiale de l’étude des microbes, a recensé l’apparition de bactéries dont la caractéristique est d’être résistantes à  la plupart des traitements connus et bien évidemment en premier lieu les antibiotiques. ce ne sont pas de nouveaux microbes mais plutôt des très anciens qui ont réussi, au fil des années et des traitements inutiles, à apprendre à se défendre contre les médicaments que l’homme avait inventé. Les malades atteints par ces “tueurs” restent confinés à l’hôpital et ne reçoivent plus que des soins “palliatifs” comme le disent leurs médecins. La France est le 4ème […]

Actualité

Gel antibactérien: des spécialistes alertent sur des risques de cancer

Dans un appel à la prudence, des professionnels de santé mettent en garde contre le triclosan et le triclocarban, présents dans la composition de certains produits. Le Triclosan et le Triclocarban. Ces composants aux propriétés bactéricides sont utilisés dans plus de 2000 produits d’hygiène, comme les gels hydroalcooliques, le dentifrice, les vêtements et certains jouets. Pourtant, interdits aux États-Unis en 2016, ils représentent un danger : ils sont suspectés d’être des perturbateurs endocriniens. Deux cents chercheurs et professionnels de santé, originaires de 29 pays, ont signé un manifeste, publié le 20 juin dans la revue scientifique Environmental Health Perspectives. Ils appellent “la communauté internationale à limiter la production et l’utilisation du triclosan et du triclocarban et à questionner l’utilisation des autres antimicrobiens”. Cancer du sein et altération des spermatozoïdes Utilisés de manière prolongée, le Triclosan et le Triclocarban seraient même suspectés de favoriser le développement du cancer du sein, d’altérer les spermatozoïdes ou encore accroître les allergènes. “Les implications potentielles pour la reproduction et le développement de l’être humain sont préoccupantes et méritent une étude […]

Actualité

Le ventre, notre deuxième cerveau

Le documentaire “Le ventre, notre deuxieme cerveau” de Cécile Denjean (France 2013, 55 min) diffusé sur Arte, est une passionnante enquête scientifique récompensée le 6 octobre  par le Grand Prix « AST – Ville de Paris » au festival Pariscience 2014. Les scientifiques nous montrent que le cerveau de notre boîte crânienne n’est pas le seul maître à bord. Ils nous expliquent que les 200 millions de neurones de notre ventre et les centaines de milliards de bactéries avec lesquelles nous vivons en symbiose, influencent nos émotions et notre personnalité ! Nous sommes composés de plus de bactéries que de cellules humaines : nous sommes + bactériens qu’humain ! Nous qui pensions que notre composition biologique avec ses millions de cellules humaines représentait notre petite personne ! et bien NON, chaque être humain que nous sommes est à lui seul un écosystème qui héberge plus de bactéries qu’il y a d’étoiles dans notre galaxie. Le nombre total de nos cellules humaines est inférieur au nombre de bactéries qui nous habitent. Ainsi, nous faisons corps avec la […]

Santé

Gels douche, shampooing, déodorants, tampons… Tous ces produits de salle de bains dont vous devriez lire les étiquettes

Une nouvelle étude s’interroge sur le lien entre les sels d’aluminium des déodorants et le cancer du sein. Mais ce n’est pas le seul produit auquel vous devriez vous intéresser dans votre salle de bains. Votre salle de bains ne vous veut pas que du bien. Une étude sur les déodorants, révélée lundi 26 septembre par Le Parisien, s’interroge sur le lien entre cancer du sein et les sels d’aluminium utilisés dans certains produits. Une étude qui, si elle ne permet pas de conclure à la dangerosité des déodorants (NDLR, Préservons l’industrie du cosmétique…), rappelle une nouvelle fois qu’il vaut mieux faire attention à la composition de vos produits hygiéniques et cosmétiques qui peuvent être pleins de substances indésirables. En s’appuyant sur le travail effectué par l’UFC-Que Choisir, qui liste 12 substances à éviter, franceinfo vous dresse la liste (non exhaustive) des produits dont vous devriez lire attentivement l’étiquette si vous souhaitez appliquer le principe de précaution. Les dentifrices : attention au sodium lauryl sulfate, au propylparaben et au triclosan Le premier risque de vous irriter la bouche, les deux […]

Actualité

Un organisme extraterrestre retrouvé sur Terre

Des astrobiologistes américains ont établi que le Desulforudis audaxviator, microorganisme souterrain unique, s’alimentait grâce aux rayons spatiaux. Ces calculs ont été réalisés par une équipe menée par Dimitra Atri, astrobiologiste américain du Blue Marble Space Institute of Science. Les chercheurs ont étudié un microorganisme découvert en 2002 dans une mine d’or sud-africaine à une profondeur de 2,8 kilomètres dans la couche aquifère datant de plus de 2,7 milliards d’années. Ce fait et d’autres indications ont permis aux scientifiques d’affirmer que cet organisme était arrivé sur la Terre depuis l’espace et avait survécu grâce aux radiations. – A la recherche de la vie extraterrestre Les chercheurs ont établi qu’il s’agissait du seul organisme capable d’exister dans des conditions aussi extrêmes. Selon les résultats de l’étude, ce microbe baptisé Desulforudis audaxviator, unique en son genre, n’a continué d’exister que grâce au rayonnement ionisant. Sur la Terre, ces derniers sont émis par des minéraux radioactifs: c’est pourquoi ce micro-organisme extraterrestre peut facilement subsister à des profondeurs très importantes. Ces données ont permis aux chercheurs de créer un modèle […]

Santé

Les antibiotiques avant un an augmentent les risques d’allergies

Recevoir des traitements antibiotiques au cours de la première année de vie multiplie les risques de développer des allergies alimentaires, selon une étude américaine. La prise d’antibiotiques au cours de la première année de vie accroît les risques de développer des allergies alimentaires dans l’enfance, suggère une étude publiée dans la revue Allergy, Asthma & Clinical Immunology. Cette prédisposition aux allergies serait liée à l’altération de la flore intestinale causée par l’antibiothérapie. Des études précédentes avaient montré chez des souris traitées par antibiotiques dès leur naissance que le risque de développer des allergies quelles qu’elles soient était beaucoup plus important que chez des souris non traitées. Selon certains travaux, l’explication se trouve au cœur des intestins, et plus particulièrement dans le microbiote. En effet, en détruisant des espèces bactériennes qui colonisent cet organe, les antibiotiques favorisent l’apparition des allergies. Un risque proportionnel à la prise Les chercheurs de l’université de Caroline du Sud (Etats-Unis) ont tenté de confirmer ces hypothèses chez l’homme. Ils ont alors suivi 1 500 enfants présentant une ou plusieurs allergies alimentaires et […]

Santé

La douche vaginale, une mauvaise habitude à proscrire

Déjà fortement déconseillée en raison des infections qu’elle peut entraîner, la douche vaginale serait qui plus est un facteur de risque de cancer des ovaires, selon une récente étude américaine. En matière d’hygiène intime, s’il y a bien une habitude à perdre tout de suite, c’est celle de la douche vaginale. Cette pratique qui consiste à laver l’intérieur du vagin, en utilisant une poire par exemple, fragilise la flore vaginale. C’est elle qui permet au vagin de “s’auto-nettoyer”, or, elle se fragilise facilement avec ce geste. Parmi les méfaits évoqués, un déséquilibre du PH intime, impliquant de fait un plus grand risque d’infections de type mycose. La dernière étude en date sur le sujet évoque même un risque encore plus grand chez les femmes qui la pratiquent, celui d’être plus susceptible de souffrir d’un cancer des ovaires. Les travaux des chercheurs du National Institute of Environmental Health Science aux Etats-Unis, relayés notamment par le journal The Independent, ont consisté à suivre plus de 40.000 femmes âgées de 35 à 74 ans pendant 6 ans. A la fin de […]

Science

Et si Darwin s’était trompé…

Avec “Dépasser Darwin” (Plon), le grand chercheur Didier Raoult remet en question nos certitudes sur l’évolution. Entretien.  C’est l’un des plus grands chercheurs français en microbiologie. Le professeur Didier Raoult dirige l’unité de recherche en maladies infectieuses et tropicales émergentes à la faculté de médecine de Marseille. On lui doit des découvertes fondamentales comme celle des virus géants et peut-être même d’une nouvelle forme de vie. Dans son dernier livre, Dépasser Darwin (Plon), Didier Raoult explique pourquoi le darwinisme, érigé en dogme, est en train de voler en éclats. Le Point : Vous racontez que, dans leurs laboratoires, les chercheurs en biologie sont en train de révolutionner la vision du monde. Aujourd’hui, Copernic n’a pas l’oeil collé à une lunette astronomique, mais à un microscope électronique ? Didier Raoult : Quand Copernic puis Galilée affirment que la Terre tourne autour du Soleil, c’est la façon dont nous avons ordonnancé le monde dans nos têtes qui vole en éclats. L’homme n’est plus au sommet de la création, le centre d’un univers immuable. Avec la révolution génomique, […]

Actualité

Se méfier des traitements dentaires ?

La caractéristique des traitements dentaires proposés par les dentistes est que cela fait mal et que cela coûte cher. Extraction, traitement des caries font ici figure de petites douleurs bénignes face à celles provoquées par le traitement de la parodontite. Les dentistes le proposent toutefois largement, parfois à tort. Et très peu d’entre eux considèrent que les traitements dentaires peuvent avoir une incidence sur nos organes, nos hormones ou même notre posture. Les parodontites sont des maladies infectieuses, provoquées par les bactéries contenues dans la cavité buccale. Votre dentiste a raison, ces bactéries colonisent la plaque dentaire et s’accumulent sur les dents au fur et à mesure de la journée. Le tartre recouvre les dents puis s’immisce à la jonction entre la couronne dentaire et la racine dentaire. Cela provoque, dans un premier temps, une gingivite. D’un air peiné, le dentiste va vous reprocher de ne pas avoir fait faire de détartrage assez tôt, ce qui vous aurait permis de régler rapidement le problème. Tttttttt..! Maintenant, c’est trop tard, la pellicule de tartre accumulée sur les […]