Santé

Non au sabotage chimique de nos vies (Pétition) !

Vous le savez sûrement les perturbateurs endocriniens sont l’un des sujets de santé les plus préoccupants de notre temps. En cette période électorale il est bon de le rappeler à nos politiques ! Pesticides & santé : BigPharma veut nous imposer PLUS de perturbateurs endocriniens  Les géants de l’industrie chimique et des pesticides sont sur le point de réaliser le casse du siècle, au détriment de notre santé. Les multinationales BASF, Monsanto, Syngenta etc. s’activent en effet en ce moment même, dans les coulisses de la Commission européenne, afin d’obtenir une dérogation pour commercialiser des produits hautement toxiques, comportant de nombreux perturbateurs endocriniens. « Perturbateur endocrinien » ? Cette appellation scientifique compliquée n’est pas utilisée par hasard. Cauchemar pour la santé Elle cache un véritable cauchemar pour notre santé. Il s’agit de molécules chimiques qui peuvent modifier ou gravement abîmer la production des hormones naturelles. Ces polluants ont envahi l’air, l’eau, les aliments, les cosmétiques, les logements, les transports, etc. et leur impact quotidien sur notre santé – comme la santé des oiseaux, des poissons, des mammifères – est absolument dramatique. […]

Société

Dépakine : l’État français va indemniser les victimes

L’État va indemniser les victimes de l’antiépileptique Dépakine sans “chipoter” mais n’exclut pas de se retourner vers “d’autres responsables”, a indiqué Marisol Touraine. “Il faut que les victimes soient indemnisées rapidement et simplement. On ne va pas chipoter“, a déclaré la ministre de la santé Marisol Touraine dimanhe 4 septembre 2016 au “Grand Jury” RTL-LCI-Le Figaro. “Et s’il (l’État) pense que d’autres responsables que l’État sont en jeu, alors il va se retourner contre eux“, a-t-elle ajouté. Je suis pour que ceux qui sont responsables paient – Marisol Touraine Le gouvernement a annoncé en août 2016 qu’un fonds d’indemnisation serait voté au Parlement d’ici à la fin de l’année pour les victimes de la Dépakine (Sanofi Aventis), un médicament sur la sellette depuis plusieurs années à cause d’un risque élevé de malformations congénitales et de troubles neurodéveloppementaux (autisme, retards intellectuels et/ou de la marche) chez les bébés de femmes ayant pris le médicament. Interrogé sur le financement de ce fonds, la ministre de la santé a rejeté l’idée d’une taxe sur tous les produits de […]

Santé

Dépakine: “Un scandale sanitaire qui ressemble à celui du Mediator”

Une étude estime que plus de 10 000 femmes ont pris de la Dépakine, un anti-épileptique accusé aujourd’hui de provoquer des malformations chez le fœtus, entre 2007 et 2014. Martine Martin, présidente de l’Apesca, affirme pourtant à L’Express que “le chiffre est bien supérieur”. Un nouveau scandale sanitaire? Le Canard Enchaîné a révélé mardi qu’une étude “alarmante” sur la Dépakine, un anti-épileptique produit par Sanofi, a été “soigneusement cachée aux familles”. Commercialisé en 1967, ce médicament est sur la sellette depuis plusieurs années. En cause: les risques de malformations chez les nouveaux-nés des femmes à qui les médecins l’ont lorsqu’elles étaient enceintes. Marine Martin, 44 ans, est maman de deux enfants handicapés. Épileptique, elle a pris de la Dépakine pendant ses grossesses. Face au manque d’information, elle lance en 2011 une procédure judiciaire contre Sanofi. “La laboratoire a tout fait pour me décourager et retarder la procédure”, explique à L’Express celle devenue la présidente de l’Apesca (Association d’aide aux parents d’enfants souffrant du syndrome de l’anticonvulsivant). En 2015, un rapport d’expertise établi finalement le lien […]

Société

Syndrome d’Asperger : le poème d’un garçon provoque l’émotion

Dans un poème, un jeune américain atteint du syndrome d’Asperger confie sa souffrance. Relayé sur les réseaux sociaux, son poème émeut la toile. « J’entends des voix dans le ciel, mais pas vous, ce n’est pas juste », « Je me sens comme un naufragé, je rêve que cela aille un jour » : voici les mots du petit Benjamin, 10 ans, atteint du syndrome d’Asperger. Dans un poème, le jeune américain met des mots sur sa souffrance. Comme un enfant sur 68 aux États-Unis, il souffre d’autisme. Son poème, relayé sur Facebook par la National Autism Association, a fait le tour du web et l’émotion a gagné la toile. « Je ne me sens pas à ma place » A l’origine de ce poème, un exercice scolaire où le jeune garçon devait compléter les mots « Je suis » en tentant de se présenter au mieux. Il a décidé de partager sa souffrance quotidienne face au sentiment d’étrangeté et d’exclusion que lui provoque le syndrome d’Asperger.   « Je suis étrange, je suis original », écrit-il avant de poursuivre, « Je suis comme un garçon […]

Actualité

État des lieux et d’urgence sur l’autisme en France

Partout dans le monde, le 2 avril est la journée de l’autisme. Cette année, en France, autour de cette date, on aura beaucoup plus parlé d’autisme que d’habitude : c’est positif. Il y a au moins 600.000 personnes autistes en France : le minimum est qu’on reconnaisse leur existence. Beaucoup de mobilisations associatives, de manifestations diverses, et enfin, après une attente considérable, une campagne nationale officielle du Ministère de la Santé pour sensibiliser à l’autisme. Un petit miracle en soi : cette campagne était prévue dans le plan autisme 2 (2008-2010) et n’avait jamais été mise en œuvre, comme d’ailleurs la majorité des mesures de ce plan, selon une habitude française bien ancrée: on fait un plan spécifique pour compenser des failles monstrueuses, et le plan se perd en cours de route, donc on passe au suivant, etc. La mobilisation intensive tient d’abord à une situation devenue tragique pour plusieurs raisons. Malgré la définition de l’autisme comme trouble neuro-développemental à l’OMS depuis 1980, et un état des connaissances en autisme de la Haute Autorité de […]

Santé

Autisme

Pendant longtemps l’autisme a été une fatalité, dont la cause était les parents. Si le fils était autiste, c’est qu’il avait une mauvaise mère [1]. Et comme l’on ne change pas sa maman, il n’y avait rien à faire. Récemment la génétique a remplacé la mauvaise mère. L’autisme était une histoire de gènes dégénérés. Là encore, c’était sans issue puisque l’espoir ne pouvait venir que d’une hypothétique recherche sur la génétique. On a donc remis les autistes entre les mains des psychiatres et des psychologues et relégué cette maladie au rang des maux incurables, tout en promettant (les promesses n’engagent que ceux qui y croient) que la recherche en génétique résoudrait bientôt le problème. Des chiffres inquiétants…L’évolution des chiffres aurait dû faire douter les tenants de l’hypothèse génétique. En effet, à moins qu’il n’y ait eu en deux générations une mutation génétique invraisemblable, l’explosion de cas d’autisme à laquelle nous devons faire face ne saurait s’expliquer ainsi. L’amélioration du diagnostic et du dépistage n’expliquent pas non plus l’évolution actuelle : d’abord parce qu’elle est exponentielle ; ensuite […]

Santé

Grossesse et antidépresseurs : un risque accru d’autisme pour l’enfant

Selon une vaste étude menée par l’Université de Montréal au Canada, la prise d’antidépresseurs pendant la grossesse augmenterait de 87% le risque d’autisme pour le bébé. C’est au cours du deuxième et troisième trimestre de grossesse que la prise d’antidépresseurs serait la plus déterminante. A ce moment-là, le cerveau du bébé franchit une étape cruciale de développement. Selon le Pr Yehezkel Ben-Ari, neurobiologiste à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), “les antidépresseurs, souvent, agissent sur un système qu’on appelle le système sérotoninergique. Ce système est crucial pour la construction du cerveau. La formation des connexions entre certaines régions du cerveau et le cortex dépend énormément des systèmes à base de sérotonine. Et donc, quand on va les bloquer in utéro, on va affecter la formation de ces connexions. Le cerveau va naître en quelque sorte malformé”. Ce n’est pas la première fois qu’une étude incrimine ainsi les antidépresseurs agissant sur la sérotonine. Au Canada, les chercheurs ont suivi près de 145.500 enfants jusqu’à leur dixième année. Parmi eux, un peu […]

Science

Moi l’aluminium…

J’ai (Professeur Joyeux) reçu beaucoup de questions concernant l’aluminium présent dans près de 50 % des vaccins. Dangereux ou pas, utile ou inutile ? À quoi sert-il dans un vaccin ? Sur un mode humoristique et pédagogique, j’ai donc décidé de laisser la parole à cet oligo-élément. On le trouve partout : dans l’eau, dans nos casseroles, dans les canettes de boisson, les emballages de type Nespresso, les barquettes en aluminium… Il est aussi bien sûr dans nos papillotes qui libèrent de l’aluminium si elles enrobent des aliments acides ou gras – en particulier, donc, les produits animaux –, mais également dans nos déodorants, antitranspirants, gels douche, crèmes pour le corps et, curieusement, dans nos vaccins… J’ai évidemment beaucoup travaillé la question traitée dans mon livre « Les vaccins – Comment s’y retrouver ? ». Il devait avoir pour sous-titre « sans perdre la santé », mais un collègue académicien m’a mis en garde contre le danger que représentait ce titre face au Conseil de l’Ordre des médecins qui me fait passer pour un « antivaccins », ce que je ne suis pas ! L’aluminium a fait l’objet dès […]

Actualité

Big Pharma a faim : Nouvelle dictature vaccinale en marche ?

LA RELIGION VACCINALE A SON SIÈGE À GENÈVE ET LE DOCTEUR SIEGRIST EST SA PAPESSE La faculté de médecine de Genève est aujourd’hui le temple et le siège du dogme politiquement correct, la vaccination, sa nouvelle religion et sa papesse, la doctoresse Claire-Anne Siegrist.  C’est elle qui a été chargée de lancer une campagne dans tout l’Europe visant à stopper dans les plus brefs délais la suspicion naissante à l’égard des vaccins, en ne lésinant pas sur les moyens. Le coup d’envoi publicitaire a donc été donné le 15 septembre dernier à Genève avec trois conférences offertes au grand public. C’est à la grande prêtresse des vaccins, Anne-Claire Siegrist, que fut confié le soin d’inaugurer en grande pompe ce cycle de promotion avec sa conférence : « Avec ou sans vaccin, un choix de société. » Rappelons les liens qui unissent la  faculté de médecine genevoise aux pharmas. La doctoresse Siegrist – experte attitrée des médias – est titulaire de la chaire de vaccinologie de la faculté de médecine de Genève (unique en Europe), créée […]

Actualité

Novartis cherche comment réparer le cerveau…

La simulation informatique n’est pas forcément toujours le meilleur moyen pour expliquer le mécanisme d’action d’un futur médicament. Bâle abrite l’un des principaux centres de recherche du groupe suisse. Les scientifiques concentrent leurs efforts dans les thérapies géniques et de régénération cellulaire Virchow 16. Le bâtiment, au bord du Rhin et à quelques centaines de mètres de la frontière française, se situe un peu à l’écart de la large allée centrale du Campus scientifique de Novartis à Bâle. A peine terminé, ce complexe de quatre étages abrite d’étranges machines qui fourniront la clé des médicaments de demain, en particulier dans les thérapies par régénération cellulaire, nouveau domaine de recherche de pointe du groupe pharmaceutique suisse qui compte 6000 chercheurs dont 2000 à Bâle. Nous sommes au royaume de la «gestion des composés», c’est-à-dire des molécules qui pourront un jour, espèrent les chercheurs, agir sur les mécanismes biologiques qui provoquent des ma­ladies encore incurables, notamment en neurologie (Alzheimer, schizophrénie, autisme, dépressions profondes), ou induisent des phénomènes considérés com­me irré­ver­sibles avec l’âge, com­me la chute des cheveux […]