Santé

Dépakine: “Un scandale sanitaire qui ressemble à celui du Mediator”

Une étude estime que plus de 10 000 femmes ont pris de la Dépakine, un anti-épileptique accusé aujourd’hui de provoquer des malformations chez le fœtus, entre 2007 et 2014. Martine Martin, présidente de l’Apesca, affirme pourtant à L’Express que “le chiffre est bien supérieur”. Un nouveau scandale sanitaire? Le Canard Enchaîné a révélé mardi qu’une étude “alarmante” sur la Dépakine, un anti-épileptique produit par Sanofi, a été “soigneusement cachée aux familles”. Commercialisé en 1967, ce médicament est sur la sellette depuis plusieurs années. En cause: les risques de malformations chez les nouveaux-nés des femmes à qui les médecins l’ont lorsqu’elles étaient enceintes. Marine Martin, 44 ans, est maman de deux enfants handicapés. Épileptique, elle a pris de la Dépakine pendant ses grossesses. Face au manque d’information, elle lance en 2011 une procédure judiciaire contre Sanofi. “La laboratoire a tout fait pour me décourager et retarder la procédure”, explique à L’Express celle devenue la présidente de l’Apesca (Association d’aide aux parents d’enfants souffrant du syndrome de l’anticonvulsivant). En 2015, un rapport d’expertise établi finalement le lien […]

Actualité

Tramadol: Attention au surdosage de cet antidouleur chez l’enfant

Ingéré en trop grande quantité, ce dérivé de l’opium peut provoquer des difficultés à respirer, allant parfois jusqu’à l’arrêt respiratoire… Plusieurs cas de surdosage chez l’enfant de médicaments antidouleur contenant du Tramadol ont été observés récemment. Les solutions buvables vendues sous le nom de Topalgic et Contramal, prescrites par les médecins pour traiter des douleurs modérées à intenses, sont concernées. En cas d’ingestion d’une trop forte quantité de Tramadol, des vomissements, un rétrécissement des pupilles ou encore des convulsions peuvent apparaître chez les jeunes patients. Mais d’autres symptômes plus graves et potentiellement mortels peuvent également se manifester, comme des difficultés à respirer pouvant mener à l’arrêt respiratoire. Des « erreurs médicamenteuses pouvant être d’évolution fatale » C’est pourquoi l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a publié jeudi sur son site internet un communiqué d’information sur le sujet. L’organisme tire le signal d’alarme et évoque des « erreurs médicamenteuses pouvant être d’évolution fatale » qui sont « principalement liées à un manque d’information ou à des incompréhensions de la posologie » indiquée par les médecins au moment de […]

Actualité

L’Agence du médicament alerte contre le “purple drank” chez les jeunes

Une “nette augmentation” de la consommation de “purple drank” a été constatée en France, affirme l’ANSM. Le “purple drank”, mélange de différents sirops, se développe chez les jeunes et pose des problèmes de santé publique, prévient l’agence Le phénomène du “purple drank”, ou “breuvage violet”, référence à la couleur du sirop contre la toux aux Etats-Unis, ne date pas d’hier. Dans un communiqué publié jeudi dernier, l’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) rappelle que “son émergence date de la fin des années 1990 aux Etats-Unis, où il constitue actuellement un problème de santé publique chez les jeunes”. “Une nette augmentation” constatée Le “purple drank” consiste à mélanger “des médicaments antitussifs opiacés et antihistaminiques”, autrement dit des sirops “à base de codéine et de prométhazine”, avec des sodas. En France, le phénomène est relativement récent mais il a atteint un niveau qui oblige l’organisme a lancer officiellement une mise en garde. La rédaction vous conseille Dix ans après les émeutes : « L’école n’est pas foutue » “Alors que les […]

Actualité

(Maj) Essai médicamenteux mortel, simple erreur de protocole..?

Effet secondaire fréquemment rapporté : la mort. Voilà sans doute ce que le laboratoire portugais Bial serait obligé d’écrire sur la notice du médicament qu’il avait l’intention de mettre sur le marché dans quelques mois… A Rennes, l’essai de ce médicament a fait un mort, quatre patients dans un état neurologique grave… Gênant. Bial est le seul laboratoire pharmaceutique portugais qui ose rivaliser avec les grands concurrents Sanofi, Pfizer, Merck, Johnson & Johnson, Amgen, Abbott… et encore… Chacun de ces géants pharmaceutiques a mis sur le marché, ces cinq dernières années, un médicament de la même classe que celui de Bial, sans difficultés et sans rencontrer aucune complication grave. En résumé, Bial est un nouvel entrant sur ce marché… Un marché prometteur, car il s’agit de limiter la dégradation naturelle dans le corps d’une molécule qui apaise et calme la douleur. L’organisme produit naturellement ce dérivé du cannabis pour se mettre en état de béatitude et d’apaisement. Il s’agit de l’anandamide, un neurotransmetteur cannabinoïde endogène dont le nom vient du sanskrit Ananda, qui signifie « […]

Actualité

Scandale sanitaire : Cholestérol et statines, la pétition

Cholestérol et statines, l’intox d’Etat Je suis le Dr Michel de Lorgeril, du CNRS de Grenoble. Une de mes spécialités de chercheur est la cardiologie, le cholestérol et les médicaments contre le cholestérol. Ma conclusion, après trois décennies de travail sur le sujet, est que l’affaire du cholestérol et des médicaments anticholestérol est un épouvantable scandale sanitaire bien pire que l’affaire du MEDIATOR ! C’est pourquoi j’en appelle à la population : Quand vous aurez entendu ce qui suit, je pense que vous conviendrez qu’il est urgent que les autorités de santé réunissent enfin un comité d’experts vraiment indépendants de l’industrie pharmaceutique pour réexaminer les données scientifiques existantes objectivement, et revoir les recommandations officielles sur le cholestérol. Notre but est, au minimum, que vous ne vous fassiez plus prescrire des médicaments qui pourraient gravement nuire à votre santé. C’est pourquoi je vous demande d’appuyer la pétition que nous organisons auprès de l’Assurance maladie et de l’Agence nationale du médicament (ANSM), et de faire participer toutes les personnes de votre entourage. Car non seulement les « […]

Actualité

BigPharma : l’enquête sur le vaccin Gardasil classée sans suite…

L’enquête sur le Gardasil a été classée sans suite, le parquet de Paris considérant qu’il n’y avait pas de lien direct entre ce vaccin et des pathologies du système nerveux dénoncées par des patientes, a-t-on appris mercredi de source judiciaire. Ce vaccin contre le cancer du col de l’utérus, commercialisé par le groupe franco-américain Sanofi Pasteur MSD, avait été l’objet d’une première plainte au pénal fin 2013. Cinquante femmes s’étaient jointes à la procédure. Sclérose en plaques, lupus ou encore inflammations du système nerveux étaient notamment imputés au vaccin par les plaignantes. «Aucune pathologie n’a été reconnue comme étant en lien de causalité directe avec ce vaccin», a expliqué la source judiciaire. Le parquet de Paris a classé l’enquête le 26 octobre. En septembre, l’Agence française du médicament (ANSM) avait assuré que les vaccins contre les infections à papillomavirus (HPV), elles-mêmes causes des cancers, n’entraînaient “pas d’augmentation du risque global de survenue de maladies auto-immunes”, après une vaste étude menée avec l’Assurance maladie sur plus de 2 millions d’adolescentes. VIDEO. Gardasil : la «vie gâchée» […]

Santé

La grande majorité des sirops contre la toux ne servent à rien voire sont dangereux

C’est le résultat d’une enquête menée par le magazine 60 Millions de consommateurs. 37 médicaments antitussifs ont été testés. Bilan: seulement cinq d’entre eux sortent à peine leur épingle du jeu. Le reste est à jeter ou à proscrire. Trente-deux médicaments antitussifs à éviter si l’on veut épargner sa gorge et son porte-monnaie. Le magazine 60 Millions de consommateurs du mois de novembre (version payante) a passé au banc d’essai 37 médicaments contre la toux, sous la forme de sirops, comprimés et poudres en sachet, tous disponibles sans ordonnance. Résultat: “Leur efficacité reste modeste, et seule une minorité peut être recommandée. Les autres sont sans intérêt ou présentent un rapport bénéfice/risque défavorable”, conclut l’enquête. Cinq d’entre eux seulement sont à privilégier. Pour procéder à l’évaluation des antitussifs, l’auteur du test a dissocié les médicaments contre la toux sèche de ceux pour traiter la toux grasse. Toux sèche : seulement 5 médicaments à privilégier Il est recommandé de privilégier les médicaments à base de dextrométhorphane appelé aussi DMX, un dérivé de la morphine, qui présente “le […]

Actualité

Topaal® : un anti-reflux retiré du marché

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a décidé de retirer du marché le Topaal®, un médicament contre les brûlures d’estomac et le reflux gastro-oesophagien de l’adulte. C’est à la suite de réclamations de patients concernant la qualité du produit, notamment son odeur suspecte, que la police sanitaire (?) de l’ANSM a mené une enquête en juillet 2015 au sein de l’usine de fabrication. Une chaîne de production défaillante L’acide alginique, extrait d’algues brunes, est le principal composant du Topaal®. Une succession d’étapes telles que le nettoyage, la déminéralisation, le broyage permettent l’extraction de cette substance active. Le Topaal® est commercialisé par la société Pierre Fabre et fabriqué au sein de l’usine Cargill France basée à Lannilis dans le Finistère. Les résultats de l’enquête parus dans le Journal officiel du 1er octobre 2015, ont montré que “les conditions de fabrication sur le site de Lannilis présentent des risques de mettre à disposition des matières premières contaminées ou détériorées“, notamment à cause d’un défaut de propreté des ateliers de fabrication de l’alginate et des carences dans la traçabilité […]

Actualité

Vaccins contre la méningite : action judiciaire menée par 240 familles

Ces familles venues de toute la France reprochent au laboratoire CSP d’avoir acheminé des lots défectueux de vaccin Méningitec contenant des résidus de métaux lourds. Elles sont 240 familles venues de toute la France à se tourner ce mardi vers la justice. Elles assignent le laboratoire CSP, le distributeur français du vaccin contre la méningite (Meningitec), car leurs enfants ont reçu des lots défectueux. Les seringues contenaient des résidus de métaux lourds. “On va demander au cours de cette audience des expertises pour chaque enfant”, explique Maître Emmanuel Ludot, qui défend 80 familles, avant une deuxième audience, prévue le 20 octobre. Des analyses capillaires ont permis de détecter des concentrations de plomb, étain, silicium et aluminium dans les cheveux des personnes vaccinées. Ces dernières, dont de très nombreux enfants, souffriraient depuis de symptômes persistants (diarrhées aiguës, nausées, irritabilité, fortes poussées de fièvre, troubles du sommeil, éruptions cutanées…). “Seule avec mes inquiétudes” “Quand mon médecin me l’a prescrit pour ma fille, alors âgée d’un an, je lui ai fait confiance”, a raconté Coralie, une mère de […]

Actualité

Nouvelle étude (bien trop) “rassurante” sur les risques associés aux vaccins HPV

Les vaccins contre les infections à papillomavirus (HPV), contestés par certains, ne sont pas responsables de sclérose en plaques, ni d’autres maladies auto-immunes, assure l’Agence française du médicament, après une vaste étude portant sur plus de 2 millions d’adolescentes. Les vaccins concernés, le Gardasil du franco-américain Sanofi Pasteur MSD, et le Cervarix de GlaxoSmithKline (GSK) sont sous surveillance renforcée des autorités françaises et européennes depuis leur commercialisation. Les résultats de cette étude, menée conjointement par l’Assurance Maladie et l’Agence du médicament (ANSM), “sont rassurants” et confirment les données d’autres études, notamment internationales, sur le risque de survenue de maladies auto-immunes après cette vaccination, souligne l’agence sanitaire. [NDLR, Notez que les noms et qualité des auteurs de “l’étude” ne sont pas communiqués… Comme d’habitude impossible de vérifier les conflits d’intérêts en ce domaine !] Au total, “les bénéfices attendus de cette vaccination en termes de santé publique restent bien plus importants que les risques auxquels elle peut exposer les jeunes filles”, ajoute-t-elle. [NDLR : Les “risques” évoqués sont les avenirs de vos enfants…] La vaccination contre […]