Actualité

La médecine est devenue inhumaine.

Des malades négligés sur leur lit d’hôpital, humiliés, maltraités parfois. Inacceptable ! s’insurge Marie de Hennezel dans son nouveau livre “Le Souci de l’autre”. Si elle déplore le manque de personnel et de formation en psychologie, elle rappelle cette évidence : soigner passe aussi par de petites attentions, un geste, une parole, un sourire. Psychologue clinicienne, Marie de Hennezel a participé en 1986 à la création de la toute première unité de soins palliatifs à Paris. C’est l’expérience acquise dans ce service qu’elle relate dans son premier livre – un best-seller – La Mort intime (Robert Laffont, 2001). Elle a fondé l’association Bernard Dutant Sida et ressourcement, dont l’objectif est d’accueillir ceux qui, condamnés par la médecine, sont en quête de sens. Psychologies : “Le Souci de l’autre”, est-ce un titre en forme de signal d’alarme ? Marie de Hennezel : Oui. J’entends partout des plaintes sur la déshumanisation de l’hôpital. J’ai été frappée, par exemple, par le témoignage de Jean de Kervasdoué, ancien directeur des hôpitaux qui, suite à un accident, passe par les […]

Suicide-Info

Si vous pensez au SUICIDE, lire d’abord ceci

Cela ne vous prendra que cinq minutes. Pas question de vous dissuader de la réalité de votre souffrance : Je sais ce que souffrir veut dire. Je ne sais pas qui vous êtes, ni pourquoi vous lisez cette page. Je sais seulement qu’en ce moment, vous la lisez, et c’est déjà une bonne chose. Je peux supposer que vous êtes ici parce que vous souffrez et que vous pensez à mettre fin à votre vie. Si cela était possible, je préférerais être avec vous en ce moment, m’asseoir avec vous et parler, face à face et à cœur ouvert. Mais puisque ce n’est pas possible, tentons de la faire par le biais de cette page… J’ai connu des personnes qui voulaient en finir. J’ai été dans ce cas et je suis passé à l’acte : je sais ce que vous pouvez ressentir. Je sais que vous n’êtes pas en état de lire un gros livre, alors je vais faire court. Pendant que nous sommes ici ensemble pour les cinq prochaines minutes, j’ai des choses simples, […]