Le fondateur de Greenpeace dénonce le canular mondial du réchauffement climatique anthropique

Patrick Moore, cofondateur et ancien président de Greenpeace Canada, a décrit les machinations cyniques et corrompues qui alimentent le récit du réchauffement climatique anthropocentrique et du “changement climatique” dans une interview accordée mercredi au magazine Breitbart News sur SiriusXM, avec les animateurs Rebecca Mansour et Joel Pollak.

Moore a expliqué comment les partisans du changement climatique tiraient parti de la peur et de la culpabilité:

« La peur a été utilisée tout au long de l’histoire pour contrôler l’esprit et le porte-monnaie des gens et tout le reste, et la catastrophe climatique est strictement une campagne basée sur la peur – enfin, la peur et la culpabilité – vous craignez de tuer vos enfants parce que vous les conduisez dans votre SUV et en émettant du dioxyde de carbone dans l’atmosphère et vous vous sentez coupable de le faire. Il n’y a pas de motivation plus forte que ces deux choses là. »

Les scientifiques sont cooptés et corrompus par les politiciens et les bureaucraties investies dans la propagande du «changement climatique» afin de centraliser davantage le pouvoir et le contrôle politiques, a expliqué Moore.

Moore a souligné comment les entreprises «vertes» parasitent les contribuables via des réglementations favorables et des subventions apparemment justifiées par les menaces alléguées du récit susmentionné, tout en bénéficiant d’une protection propagandiste à travers les médias. »

« Ainsi, le mouvement écologiste crée des histoires qui suscitent la peur chez le public. Vous avez la caisse de résonance des médias – de fausses nouvelles – qui répète encore et encore que les gens tuent leurs enfants. Et puis, vous avez les politiciens verts qui achètent des scientifiques avec de l’argent du gouvernement pour créer la peur chez les gens grâce à des documents d’allure scientifique.

Et puis, vous avez les entreprises vertes, les personnes à la recherche de rentes et les capitalistes subalternes qui profitent des subventions massives, des énormes déductions fiscales et des mandats des gouvernements pour faire fortune. Et puis, bien sûr, vous avez des scientifiques qui participent de leur plein gré à tout ceci, ils vivent essentiellement des subventions gouvernementales.

Quand ils parlent du consensus de 99% [parmi les scientifiques] au sujet du changement climatique, c’est un nombre complètement ridicule et faux. Mais la plupart des scientifiques ( des “scientifiques” entre guillemets) qui défendent cette théorie catastrophe sont payés avec de l’argent public, ils ne sont pas payés par General Electric, Dupont ou 3M pour effectuer cette recherche, car les entreprises privées s’attendent à quelque chose d’utile pour leurs recherches qui pourraient produire un meilleur produit et leur faire un profit à la fin.

Mais la plupart de ces soi-disant scientifiques ne font que créer plus de peur pour que les politiciens l’utilisent pour contrôler l’esprit des gens et obtenir leur vote, car certaines personnes sont convaincues: Oh, cet homme politique peut sauver mon enfant de certains malheurs ».

Le récit du réchauffement climatique anthropique ou «changement climatique» est une menace existentielle pour la raison, a averti Moore:

« C’est le plus grand mensonge depuis que les gens pensaient que la Terre était au centre de l’univers. C’est du même acabit que Galileo. Si vous vous en souvenez bien, Galileo a découvert que le soleil était au centre du système solaire et que la Terre tournait autour de lui. Il a été condamné à mort par l’Église catholique et ce n’est que parce qu’il s’est rétracté qu’il a été autorisé à vivre en résidence surveillée pour le restant de ses jours.

C’est donc au début de ce que nous appelons les Lumières, lorsque la science est devenue le moyen par lequel nous avons acquis des connaissances au lieu d’utiliser la superstition et d’utiliser des démons invisibles, etc., nous avons commencé à comprendre qu’il fallait observer les événements réels et ensuite vous devez répéter ces observations encore et encore, et c’est concrètement la méthode scientifique. »

“Mais cette abomination qui se produit aujourd’hui dans le domaine du climat est la plus grande menace pour les connaissance qui se soit produite depuis Galileo”, a déclaré Moore. “Rien d’autre ne s’en approche. C’est l’une des terribles choses qui est arrivée à la science pendant son histoire. »

Moore a conclu: «La superstition et une sorte de combinaison toxique de religion et d’idéologie politique prennent le dessus sur la science.  Il n’y a pas de vérité à cela. C’est un canular complet et une arnaque. ”

Source : AlterInfo (Mars 2019)