Coca-Cola aurait versé plus de 8 millions d’euros pour orienter la recherche scientifique en France

Le géant américain aurait activement participé en France au financement de travaux et de communications scientifiques passant sous silence les effets des sodas et autres boissons ultra sucrées sur la santé.

Combien Coca-Cola a-t-il dépensé pour faire oublier les risques liés aux boissons qu’il commercialise ? Publiée mercredi, une enquête du Monde révèle que la firme américaine blanche et rouge, également propriétaire des marques Minute Maid, Fanta, Finley ou Sprite, a grassement rémunéré entre 2010 et 2016 chercheurs et professionnels français de la Santé pour des travaux, publications scientifiques et conférences, mettant en avant le manque d’activité physique plutôt que le rôle de l’alimentation dans l’obésité. Pour rappel : une canette de Coca-Cola contient l’équivalent de sept morceaux de sucre.

Depuis 2010, la firme aurait ainsi dépensé plus de 8 millions d’euros dans l’Hexagone pour financer plusieurs recherches en matière de santé, mais aussi des associations médicales, sportives, ou même certains événements, révèle le quotidien du soir, qui a passé au peigne fin une série de données chiffrées publiées par Coca-Cola en 2016, grâce à l’insistance de l’ONG Foodwatch de défense des consommateurs. Selon Le Monde, ces financements relèveraient “dans leurs grande majorité de la communication ou du sponsoring pur, et non d’un authentique travail scientifique”. 

Source : Europe 1 (Mai 2019)