Science

Arrêt d’une étude sur le viagra après la mort de 11 bébés

L’expérience avait pour but de favoriser la croissance déficiente des fœtus… Lancée en 2015, une étude clinique encadrée par des chercheurs néerlandais a été stoppée ce lundi à la suite de la mort de 11 bébés dont la mère avait pris du viagra pendant la grossesse pour favoriser la croissance déficiente du fœtus, a annoncé le Centre hospitalier universitaire d’Amsterdam. Les responsables de cette étude pensaient (!) que la petite pilule bleue pouvait favoriser l’afflux sanguin dans le placenta et “stimuler la croissance du fœtus” quand ce dernier connaît des problèmes de développement, affirme l’établissement dans un communiqué. Les chances de survie des bébés nés après ce type de complications in utero “est faible et il n’y a pas d’autre traitement”, ce qui justifiait cette étude, affirme Amsterdam UMC. Au moment de l’arrêt des essais, lancés en 2015, 93 femmes s’étaient vu prescrire du viagra pendant leur grossesse, 90 autres un placebo. Aucune des femmes recrutées pour cette étude n’a eu de complication due à la prise du médicament. En revanche, 19 bébés confrontés in […]

Mal-Être

Couple : “Refuser de s’attacher, c’est se priver d’un miroir”

En couple depuis cinquante ans, Nicole et Philippe Jeammet, psychothérapeute et psychanalyste, viennent de publier un ouvrage sur les nouveaux défis de la vie à deux. Pour eux, toute relation vraie implique d’être affecté par l’autre. Car rencontrer quelqu’un, c’est accepter qu’il nous renvoie une nouvelle image de nous. Psychologies : Aimer et rester soi, est-ce possible ? Nicole Jeammet : Le problème n’est pas tant d’être soi que de le devenir. Au départ, le soi n’est qu’une virtualité. Le bébé, fusionnel avec sa mère, ne fait pas la différence entre lui et elle, le dedans et le dehors, le bon et le mauvais. Tout le travail consiste alors à se séparer de l’autre. Vers 18 mois, il commence ainsi à s’opposer, apprenant peu à peu à construire son moi dans l’échange. Philippe Jeammet : Nous savons aussi que le sujet isolé, immuable, n’existe pas. Nos cellules se renouvellent, nos gènes s’expriment en fonction de l’environnement, nos connexions neuronales s’enrichissent… Jusqu’à la fin, nous sommes des êtres en devenir, en cocréation avec ceux qui nous […]