Santé

Un tribunal italien reconnaît la responsabilité du téléphone portable dans l’apparition d’une tumeur

Un tribunal italien a reconnu le lien entre l’apparition d’une tumeur bénigne du cerveau et l’usage excessif du téléphone portable chez un homme de 57 ans. Ce dernier recevra une rente à vie pour le préjudice subi. Le jugement prononcé par le tribunal d’Ivrea (Nord) le 11 avril, et rendu public jeudi, a admis un lien entre l’apparition d’un neurinome chez une personne dont le travail dans une grande entreprise l’a obligé à utiliser son portable entre trois et quatre heures par jour pendant 15 ans. Ce «jugement reconnaît le lien de causalité entre un usage inapproprié du téléphone portable et une tumeur au cerveau », ont indiqué les avocats du plaignant, Stefano Bertone et Renato Ambrosio. Le jugement est toutefois susceptible d’appel. «Désormais nous pensons qu’il est nécessaire de réfléchir sur ce problème et prendre des mesures adaptées », ont-ils ajouté. «Sourd du côté droit» Leur client avait commencé à ressentir les symptômes de sa maladie en 2010 sous la forme d’une sensation permanente d’oreille bouchée avant que ne soit diagnostiqué un neurinome auriculaire. «Par chance, […]

Santé

AVC et démence : des nouveaux risques attribués aux boissons sucrées

Les sodas classiques et light sont-ils mauvais pour le cerveau ? La question se pose après la publication de deux études menées par une même équipe de chercheurs américains qui mettent en garde contre ces deux types de boissons, et plus généralement contre l’excès de sucre. Qu’elles soient light ou classiques, les effets des boissons sucrées sur l’organisme font souvent l’objet d’études scientifiques pour connaître leur impact sur le long terme. Caries, surpoids, diabète… outre ces risques bien connus, des chercheurs de l’université de Boston évoquent un autre dommage, qui concerne cette fois le cerveau. Leur étude montre en effet que les personnes qui consomment fréquemment des boissons sucrées classiques (boissons gazeuses, sodas et jus de fruits) sont plus susceptibles de présenter une mémoire moins développée, un volume global du cerveau moins important et un hippocampe plus petit, une zone du cerveau importante pour l’apprentissage et la mémoire. Mais il n’est pas conseillé de se “rabattre” sur les sodas light car dans une autre étude, les chercheurs pointent des risques propres. Les adeptes de ces boissons seraient presque trois fois plus susceptibles […]