Santé

Vaccins réellement obligatoires, calendrier vaccinal : Point sur la législation française

Source : Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations Textes en vigueur au 1er septembre 2016 Liste des vaccinations obligatoires en France pour l’ensemble de la population Admission en collectivité (crèche, établissement scolaire, centre de loisirs, de vacances, etc.) Dispositions pénales pour refus des vaccinations obligatoires. Réparation des préjudices causés par les vaccinations obligatoires. Obligations vaccinales particulières – pour les professionnels de santé – dans les armées. Obligations vaccinales pour les voyages internationaux. Obligations vaccinales dans les pays de l’Union européenne. Obligations vaccinales En France, les trois vaccinations obligatoires, pour l’ensemble de la population générale, sont : le vaccin anti-diphtérique, le vaccin anti-tétanique, le vaccin anti-poliomyélitique, pour la Guyane uniquement : le vaccin anti-amarile (fièvre jaune dont les rappels ne sont plus obligatoires.) HORMIS LA GUYANE, SEULE LA VACCINATION DT-POLIO EST OBLIGATOIRE (04/2017) Remarques : À propos de la « pénurie » du vaccin diphtérique, tétanique et poliomyélitique (DTPolio®), on lit un peu partout qu’il peut être remplacé par le Revaxis®. Or ce vaccin, à l’origine réservé aux rappels des plus de 18 ans, a bénéficié en […]

Actualité

Des perturbateurs endocriniens dans les cheveux des enfants

Au terme d’une étude menée sur des enfants de 10 à 15 ans, le magazine 60 millions de consommateurs affirme que plus de 34 molécules toxiques sont présentes, en moyenne, dans un seul échantillon de cheveux. Que vous habitiez en ville ou à la campagne, vos chères têtes blondes ne sont pas à l’abri des perturbateurs endocriniens. C’est la conclusion d’une étude menée par un laboratoire indépendant, dont les résultats sont publiés, ce jeudi, par le magazine 60 millions de consommateurs. Des échantillons de cheveux de 43 filles et garçons, âgés de 10 à 15 ans ont été analysés. Les résultats sont édifiants. En moyenne, dans les cheveux d’un enfant, 34 molécules, répertoriées comme des perturbateurs endocriniens, ont été décelées. Chez un des participants, 54 contaminants ont même été découverts. «Au vu de nos résultats, nous craignons une véritable crise sanitaire», s’alarme auprès du Figaro, Sylvie Metzelard, rédactrice en chef du magazine. D’autant qu’«il s’agit de la période où les enfants entrent dans la puberté. Nous avons affaire à une population particulièrement fragile», précise-t-elle. Sur […]