Société

Facebook veut connecter les cerveaux pour communiquer par la pensée

Le réseau social a annoncé mercredi travailler sur un projet de “capteurs non invasifs” pour permettre la retranscription des pensées en message écrit, sans avoir à parler ou utiliser un clavier. Objectif : 100 mots à la minute. Les moments de vie partagés par les internautes ne suffisent plus à Facebook. Le réseau social veut aussi connaître leurs pensées, sans même avoir besoin de les écrire. “Et si vous pouviez taper directement depuis votre cerveau ? Cela semble impossible, mais c’est plus proche que ce que vous pouvez imaginer”, a assuré Regina Dugan lors de la conférence annuelle F8 de Facebook pour les développeurs, qui se déroulait mardi et mercredi à San José (Californie). Cette ancienne de Google est responsable depuis un an de “Building 8”, le laboratoire de Facebook dédié à la recherche pour créer de nouvelles technologies. Après avoir annoncé mardi son offensive sur la réalité augmentée, Facebook présentait mercredi son projet visant à retranscrire directement des pensées en message écrit, sans avoir à parler ou utiliser un clavier. Objectif visé : pouvoir retranscrire […]