Actualité

Caroline, 32 ans : « Jamais je n’aurais imaginé aller un jour aux Restos du cœur »

Alors que le Secours catholique publie son rapport sur l’État de la pauvreté en France, Caroline, propriétaire d’un salon de coiffure dans la Drôme, raconte son basculement dans la précarité. L’histoire de Caroline pourrait ressembler à celle de nombreux Français. Une vie familiale relativement tranquille, un salaire convenable et l’envie de se lancer dans un projet professionnel. Puis les coups durs, les petits accidents de la vie. On se met à compter les sous, à arbitrer les dépenses et à chercher de l’aide pour ne pas tomber dans la précarité. «Quand on a travaillé toute sa vie, on ne s’imagine pas que ça puisse arriver», dit cette femme de 32 ans. Elle vient de sortir du travail et donne le bain à ses enfants. Au bout du fil, Caroline est un peu pressée, elle parle vite mais prend quand même le temps de nous raconter ce qui l’a amené à pousser les portes du Secours Catholique en mai dernier. Tout a commencé en 2011 lorsqu’elle a ouvert son salon de coiffure à Valence, dans la […]