Actualité

Ce designer fabrique de la vaisselle avec des os humains…

Vous voulez manger de la soupe et votre grand-mère décédée vous manque ? Cet artiste a la solution ! Il se sert d’os humains pour créer des pièces de céramiques utilisables dans la vie de tous les jours. Bon appétit… Le designer américain Justin Crowe, de l’État du Nouveau-Mexique, a expliqué comment il incarnait sa propre idée de la mortalité humaine via l’art et l’artisanat. L’Américain a lancé son projet après avoir acheté en ligne les os de 200 personnes différentes. « J’ai commencé à acheter des restes humains sur Internet à des marchands d’os qui les vendent généralement aux professionnels médicaux et aux collectionneurs de bizarreries. J’ai acheté 200 os, chacun appartenant à 200 personnes différentes », a partagé M. Crowe sur le site Boredpanda.com. Justin Crowe les a ensuite transformés en cendres et a utilisé la poudre pour créer des pièces de vaisselle. « Ayant des compétences en céramique, je savais que la cendre osseuse était un ingrédient commun utilisé pour la glaçure, j’ai donc développé une recette spéciale en utilisant des ingrédients […]

Actualité

Microsoft : des pistes pour tenter d’éradiquer le cancer

Microsoft se demande s’il ne serait pas possible de faire des avancées notables en matière de traitement contre le cancer, en comparant la maladie à un virus informatique… (NDLR : pour Microsoft l’Homme n’est  qu’une machine mal programmée…) Si chez Microsoft, chercheurs et ingénieurs planchent sur l’éradiquation des menaces informatiques et sur l’amélioration des outils permettant de les détecter et de les éradiquer, d’autres essayent d’utiliser l’informatique pour vaincre le cancer. Et ils ne le font pas avec des tubes à essai et des formules chimiques, mais avec des algorithmes et des ordinateurs. Après tout, pourquoi pas. “Nous sommes en train d’essayer de changer la façon dont la recherche est menée aujourd’hui en biologie” explique Jasmin Fisher qui travaille au sein d’une unité dédiée dans le labo Microsoft de Cambridge (Royaume-Uni). Une équipe de chercheurs utilise notamment le maching learning et le “natural language processing” pour aider les oncologues à proposer à leurs patients des traitements personnalisées et plus efficaces (NDLR : Sans jamais se préoccuper de la source on pense toujours trouver une méthode […]