Docteur Pierre Delbet : Chlorure de magnesium et Delbiase

Pierre Delbet, né le à La Ferté-Gaucher, mort le à La Ferté-Gaucher, est un chirurgien français, membre de l’Académie de médecine connu pour avoir promu le chlorure de magnésium dans l’antisepsie. Il est par ailleurs un des premiers à avoir proposé une prévention anticancéreuse.

Appartenant à la première génération de chirurgiens formés d’emblée aux techniques modernes de l’asepsie, il réfléchit dès 1889 à la toxicité cutanée des antiseptiques utilisés à l’époque. La Grande Guerre devait lui fournir l’occasion de tester différentes solutions destinées à nettoyer les plaies fortement souillées des soldats, sans léser davantage les tissus : le 6 septembre 1915 – avec le Dr Karalanopoulo – il présente les conclusions de ces recherches à l’Académie des Sciences, dans un article intitulé Cytophylaxie où il explique le rôle antiseptique du chlorure de magnésium par la stimulation locale des globules blancs. Cette communication est complétée par celle du 7 septembre 1915. Par ailleurs, cette même année, dans le Bulletin des Armées, Pierre Delbet ne manque pas de recommander l’application immédiate de teinture d’iode sur toute blessure.

Très tôt, dès ses études, Delbet s’intéresse également à tout ce qui touche au cancer. En 1906, il s’associe avec le docteur Charles Bouchard et un mécène, le docteur Henri de Rothschild, pour créer l’Association française pour l’Étude du Cancer (AFEC), qui deviendra, 80 ans plus tard, la Société française du Cancer (SFC). Secrétaire général de l’AFEC, il témoignera en ce domaine, directement ou par le biais de ses élèves, d’une activité continue. Il est, par exemple, un des premiers médecins à s’intéresser à l’utilisation du radium.

En 1918, Delbet introduit un « vaccin mixte composé de staphylocoques, streptocoques et bacilles pyocyaniques », qui sera commercialisé en Europe et au Brésil sous le nom de Propidon (ou encore bouillon « stock-vaccin mixte ») et utilisé jusqu’aux années 1930 à des fins de pyrétothérapie (par ailleurs semble déjà s’être intéressé à l’évaluation de la sérothérapie contre le tétanos )

Il devient membre de l’Académie de médecine – section médecine opératoire – en 1921.

Dans les années 1930 il promeut la calcithérapie dans le traitement de la tuberculose.

Le Dr Delbet s’intéresse aussi à l’impact de l’agriculture sur la santé humaine. En 1934, il annonce devant l’Académie de médecine : « Aucune activité humaine, pas même la médecine, n’a autant d’importance pour la santé de l’homme que l’agriculture »

Delbiase

Le chlorure de magnésium est un produit de base à posséder dans sa pharmacie privée, un remède efficace contre d’innombrables maux et qui plus est, vraiment pas cher.

Ce produit mis au point par le docteur Pierre Delbet, le Delbiase, est de nouveau en vente libre en pharmacie sous forme de comprimés, alors qu’il avait été supprimé pour d’obscures raisons il y a quelques années. Il est aujourd’hui disponible pour notre bien plus grand bien être.

Le docteur Delbet a mis en lumière les extraordinaires effets curatifs et préventifs du chlorure de magnésium. Ses travaux scientifiques ont prouvé l’efficacité du chlorure de magnésium pour augmenter la résistance de l’organisme aux infections et son fort pouvoir antiseptique.

Les indications du chlorure de Magnésium

Le chlorure de magnésium est excellent pour faire de la prévention, il soutient et stimule le système immunitaire. Ses indications sont donc très larges, en période d’hiver, le prendre en cure pour rester en forme et éviter rhume, grippe ou angine est un usage courant.

S’il y a un début de fièvre ou d’infection, il faut avoir le réflexe chlorure de magnésium, pour éviter que ça n’empire, il suffit de rapprocher les prises sur quelques jours.

La prise régulière de chlorure de magnésium est très efficace pour lutter contre les crampes et les courbatures, ou pour faciliter la fixation du calcium dans les cas de décalcification.
Le système nerveux lui aussi peut profiter de la prise de chlorure de magnésium : fatigue et déprime disparaissent et font place au tonus.

On obtient aussi de très bons résultats en utilisant le chlorure de magnésium sur des compresses à appliquer sur la peau, très efficaces contre l’acné, les furoncles ou les maladies de peau, mais également utiles pour désinfecter les blessures.

Pas de surdosage possible, puisque l’organisme élimine de lui-même, au pire, on risque des selles plus molles, c’est l’effet laxatif du chlorure du magnésium. Il suffit alors de diminuer légèrement la dose.

Pas de contre-indication non plus, ni pour les femmes enceintes, ni pour les enfants, simplement, adapter la posologie en fonction de l’âge. Mais prudence si vous souffrez d’une affection des reins ou d’hypertension, le chlorure de magnésium est un sel.

La posologie du Delbiase

Le Delbiase se présente sous forme de comprimés, qui contiennent du chlorure et du bromure de magnésium, proche de la formule initiale du Dr Delbet.

En entretien courant, 2 comprimés par jour sont suffisants : on laisse fondre dans un verre d’eau les comprimés pour prévenir les infections, quelque soit leur origine.

Les sachets de chlorure de Magnésium

On trouve aussi du chlorure de magnésium seul sous forme de poudre en sachet (pharmacie), moins cher que le Delbiase, mais plus difficile au goût (quoique, on avale d’un coup et on s’y fait très bien !).

Posologie d’entretien : laisser dissoudre le sachet dans une bouteille d’eau de source, et boire ½ à 1 verre tous les matins. Remettre la bouteille au frais, ça se conserve très bien.

Le sel de Nigari

En boutique bio, il y a le Nigari, très riche en chlorure de magnésium.

Mode d’emploi : faire dissoudre une cuillère à soupe de paillettes de Nigari dans un litre d’eau de source. Boire ½ à 1 verre tous les matins.

L’avantage du Nigari, c’est qu’on peut également l’utiliser dans l’alimentation, et en saupoudrer directement les aliments (éviter de saler en même temps).

marie-francemuller_chloruremagnesium

Pour en savoir plus :
l’incontournable petit livre de Marie France Muller