La douche vaginale, une mauvaise habitude à proscrire

Déjà fortement déconseillée en raison des infections qu’elle peut entraîner, la douche vaginale serait qui plus est un facteur de risque de cancer des ovaires, selon une récente étude américaine.

En matière d’hygiène intime, s’il y a bien une habitude à perdre tout de suite, c’est celle de la douche vaginale. Cette pratique qui consiste à laver l’intérieur du vagin, en utilisant une poire par exemple, fragilise la flore vaginale. C’est elle qui permet au vagin de “s’auto-nettoyer”, or, elle se fragilise facilement avec ce geste. Parmi les méfaits évoqués, un déséquilibre du PH intime, impliquant de fait un plus grand risque d’infections de type mycose.