Société

La crise ? Pfizer s’offre Biotech Medivation pour 14 milliards de dollars !

Pfizer souffle la biotech Medivation à Sanofi pour 14 milliards $ L’américain Medivation, spécialiste des traitements anticancéreux, va être racheté par Pfizer au nez et à la barbe du français Sanofi, qui le convoitait depuis des mois. Pfizer est de retour aux affaires. Quatre mois après l’annonce de l’abandon de sa fusion à 160 milliards avec Allergan, le géant américain s’offre une belle pépite dans le domaine du cancer. Le groupe va mettre la main sur le spécialiste des traitements cancéreux Medivation pour environ 14 milliards de dollars (12,4 milliards d’euros). Soit une prime de plus de 21 % par rapport à la valorisation actuelle (11,1 milliards de dollars). Cette acquisition est la plus grosse opération du laboratoire depuis le rachat, l’an dernier, du fabricant de produits génériques injectables Hospira pour 17 milliards de dollars. Fin des espoirs pour Sanofi Avec cette transaction, Pfizer met officiellement fin aux espoirs du français Sanofi de racheter la biotech. Le groupe dirigé par Olivier Brandicourt a poursuivi la société californienne de ses assiduités pendant cinq mois, n’hésitant pas à engager en mai une procédure […]

Actualité

Choléra en Haïti : l’aveu discret de l’ONU (et des médias…)

L’ONU a admis son implication (NDLR, notez  la formule “implication” plutôt que “responsabilité”…) dans l’épidémie de choléra en Haïti. Le Pr Piarroux est à l’origine du rapport pointant en 2010 la responsabilité des Casques bleus. Janvier 2010. Haïti subit l’un des pires séismes de son histoire. Plus de 220 000 personnes perdent la vie ; un million et demi de sinistrés s’entassent dans des camps de fortune. Mais l’île n’est pas au bout de ses peines. En octobre, une épidémie de choléra se déclare, d’une violence inouïe. En quelques jours, des milliers de personnes sont infectées simultanément. Cent d’entre elles meurent quotidiennement. Six ans et 10 000 morts plus tard, l’ONU a reconnu ce vendredi sa responsabilité dans cette épidémie. Les Casques bleus népalais sont en effet à l’origine de l’introduction de la bactérie sur l’île, qui y avait jamais été présente. Les eaux usées d’un camp de la MINUSTAH (Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti), chargées de matières fécales contaminées, ont été déversées dans une rivière qui se jette dans l’Artibonite, fleuve […]