Syndrome d’Asperger : le poème d’un garçon provoque l’émotion

Dans un poème, un jeune américain atteint du syndrome d’Asperger confie sa souffrance. Relayé sur les réseaux sociaux, son poème émeut la toile.

« J’entends des voix dans le ciel, mais pas vous, ce n’est pas juste », « Je me sens comme un naufragé, je rêve que cela aille un jour » : voici les mots du petit Benjamin, 10 ans, atteint du syndrome d’Asperger. Dans un poème, le jeune américain met des mots sur sa souffrance. Comme un enfant sur 68 aux États-Unis, il souffre d’autisme.

Son poème, relayé sur Facebook par la National Autism Association, a fait le tour du web et l’émotion a gagné la toile.

« Je ne me sens pas à ma place »

A l’origine de ce poème, un exercice scolaire où le jeune garçon devait compléter les mots « Je suis » en tentant de se présenter au mieux. Il a décidé de partager sa souffrance quotidienne face au sentiment d’étrangeté et d’exclusion que lui provoque le syndrome d’Asperger.

Poeme_BenjaminGiroux

 

« Je suis étrange, je suis original », écrit-il avant de poursuivre, « Je suis comme un garçon qui flotte dans l’espace, et qui touche les étoiles. Je ne me sens pas à ma place ». Le garçon évoque implicitement les difficultés auxquelles il fait face quotidiennement, notamment dans ses rapports aux autres, « Je crains ce que les autres pourraient penser, je pleure quand les autres rient, cela m’inquiète ».
Certains internautes accompagnent également ces mots d’un « Benjamin, tu n’es pas seul ».
De son côté, la National Autism Association a souhaité féliciter le garçon en publiant sur sa page Facebook « C’est du très bon travail Benjamin. Tu es totalement à ta place parmi nous car nous somme #EtrangerAussi ».

NDLR : Le “nous” virtuel est-il un réconfort durable dans une société formatée où on s’empresse d’ôter le handicap du regard des valides ?
Source : Pourquoi docteur ? (Avril 2016)