Société

Lobby : Bisphénol, Paraben … Camouflet pour Bruxelles

La Commission européenne s’est engagée à mettre en place une réglementation homogène sur le marché européen. Mais pour la Cour de justice européenne, cette démarche prend un temps anormalement long. La Cour de justice européenne (CJUE) a rendu, mercredi, un avis qui a fait sauter de joie les associations de défense de l’environnement et de protection de la santé, et mis la Commission européenne dans l’embarras. Selon ce jugement, la Commission a « manqué à ses obligations » dans le dossier des perturbateurs endocriniens. Ces substances, présentes dans certains plastiques, cosmétiques ou pesticides, sont soupçonnées d’avoir des effets très négatifs à long terme sur la santé et d’entraîner de dangereux dérèglements du métabolisme. Elles portent des noms parfois connus, comme le bisphénol A, les parabens ou les phtalates. La Commission européenne a donc dû s’emparer du sujet afin de mettre en place une réglementation homogène sur le marché européen. Mais pour la CJUE, cette démarche prend un temps anormalement long. Une méthodologie inexistante En effet, Bruxelles devait établir, avant la fin 2013, la méthodologie qui […]