Un journaliste de Fr2 licencié pour avoir osé critiquer l’avis officiel sur les changements climatiques.

Philippe Verdier, présentateur météo de France 2, a été interdit d’antenne depuis la sortie de son livre “Climat Investigation” paru il y a un mois aux Editions Ring.

Dans cet ouvrage, qui a provoqué une vive polémique, le journaliste a présenté son avis sur le changement climatique. Avis qui tranche manifestement avec celui du Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC), organisme déterminant la position des autorités françaises en la matière.

Philippe Verdier et la dictature de la pensée écologique

Ce désaccord avec la ligne officielle a coûté à Philippe Verdier son poste dans le groupe public France Télévisions. Ce dernier reproche au journaliste d’utiliser sa fonction pour faire la publicité en faveur de son livre.

Dans une vidéo mise en ligne par l’ex-présentateur, il annonce son licenciement en ouvrant un courrier qu’il présente comme venant de son employeur. Le journaliste affirme vouloir ouvrir cette lettre avec les téléspectateurs, “au nom de la liberté d’expression et de la liberté de l’information”.

Dans son ouvrage, Philippe Verdier se montre sceptique sur les résultats de la conférence organisée par l’Onu autour des changements climatiques. Il défend notamment “les très nombreuses conséquences heureuses et positives du réchauffement”, pointe les “incertitudes des scientifiques” et parle de “scientifiques manipulés”, “d’ONG mercantiles” et “de médias aveuglés”.

Son licenciement est d’autant plus scandaleux qu’il s’est produit à l’approche de la COP21 qui doit se tenir à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015.

Source : http://fr.sputniknews.com


NDLR, Pour mémo :

Démocrature : Les coulisses de la rencontre entre Laurent Fabius et les présentateurs météo en juin 2014.

Le ministre des Affaires étrangères recevait mardi 3 juin 2014 les présentateurs météo des principales chaînes et radio. Récit.

A l’annonce de cette rencontre au sommet, certains ont d’abord cru à une blague ! Mardi 3 juin, le ministre des Affaires étrangères recevait pour un petit déjeuner les présentateurs météo des principales chaînes de télévision et radio. La fine fleur fleur des messieurs et mesdames Soleil du PAF avait répondu présent. Parmi eux, Laurence Roustandjee (M6), Thierry Freret (iTélé), Anaïs Baydemir (France 2), Fanny Agostini (BFM TV), Joël Collado (France Info), Philippe Verdier (France 2), Evelyne Dhelia (TF1), Laurent Romejko (France 3), Nathalie Rihouet (France 2), Fabienne Amiach (France 3) ou encore Catherine Laborde (TF1). « Nous étions tous contents de nous retrouver, nous explique cette dernière. Les occasions où nous sommes tous réunis sont rares (NDLR, hormis les passes droit habituels issus de la carte de presse, des accompagnements lors des voyages gouvernementaux, etc.) . Nous formons une fraternité (NDLR, Aujourd’hui tous derrière M. Verdier..?). Au total, nous étions une vingtaine de personnes autour de la table, dont le patron de Météo France. »

A l’ordre du jour figurait la conférence internationale sur le changement climatique, prévue à Paris fin 2015. Un rendez-vous dont le ministre des Affaires étrangères a fait une priorité. « Laurent Fabius veut préparer au mieux ce rendez-vous et compte sur nous. A ses yeux, nous sommes un relais auprès des Français. De notre côté, nous considérons que c’est notre rôle d’éveiller la conscience de nos concitoyens sur les problématiques de changement climatique », note Catherine Laborde (?!). Les participants à ce rendez-vous ont évoqué la façon d’aborder la question du réchauffement climatique sans tomber dans le catastrophisme. « Nous parlons souvent de cette question à l’occasion d’événements dramatiques. L’idée désormais est de sensibiliser les Français sans être anxiogène. » A la fin de la réunion, Laurent Fabius a demandé à chacun des participants de réfléchir dans son coin à des propositions concrètes. (NDLR, Visiblement celles formulées par M. Verdier ont été mal reçues pour la démocrature…) « Nous nous reverrons en novembre prochain pour en parler », précise Catherine Laborde. En plus de ses activités à la télévision et au théâtre, la présentatrice de TF1 vient de débuter l’écriture d’un roman. Il évoquera les appartements et maisons qui ont marqué sa vie.

Source : Programme TV (Juin 2014)

ClimatInvestigation

Autre lien : http://www.solidariteetprogres.org/actualites-001/cop-21-fabius-touche-coule-par-le.html