“Tout est faux” : une star d’Instagram dénonce son métier avec courage

Essena O’Neill compte plus de 700.000 abonnés sur Instagram. Un succès qu’elle ne supporte plus : sur YouTube, la jeune femme de 18 ans a annoncé qu’elle quittait le réseau social et elle dénonce le côté factice de son activité.

Essena O’Neill, 18 ans, en a assez de mentir sur Instagram

Essena O’Neill est une jeune australienne âgée de 18 ans. Depuis des années, elle est une star d’Instagram, où elle possède plus de 700.000 abonnés.

Elle poste régulièrement des photos d’elle à la plage, en bikini, montrant à ses fans à quel point sa vie est facile et belle.

Mais le 2 novembre, Essena O’Neill en a eu assez de mentir.

Sur YouTube, elle a posté la vidéo ci-dessus, intitulée : “Pourquoi je quitte vraiment les réseaux sociaux – La vérité ”

“Pour mon moi de 12 ans”

La jeune femme explique à quel point son métier l’a épuisée psychologiquement.

“C’est pour mon moi de 12 ans. Il y a tellement de choes que je veux dire. (…) J’ai une vision des réseaux sociaux que peu de gens connaissent. (…) Il faut savoir à quel point tout est faux. (…) Ce que je dis m’effraie. Je ne sais pas où je vais, je ne sais pas ce qui va m’arriver, ni comment je vais gagner de l’argent. (…) J’avais une vie rêvée, j’ai des millions d’abonnés, et pour de nombreuses personnes, j’ai réussi. J’ai signé avec l‘une des plus grandes agences en Australie, l’une des plus grandes agences américaines veut aussi signer avec moi. (…) Tout ce que je publie est édité, tout ce que je fais, c’est pour avoir le plus de vues possibles, je voulais que les gens m’écoutent. Tout ce que j’ai fait, c’était pour des likes, j’ai passé des heures à poser juste pour poster des photos sur Instagram. (…) C’est un business, et si vous ne pensez pas que c’en est un, vous vous trompez. Les entreprises vous envoient ce que vous devez dire, comment vous devez tenir le produit. Les marques connaissent le pouvoir des médias sociaux et l’exploitent. (…) Je me disais que j’aurais plus de valeur si j’avais des vues sur YouTube. (…) Je ressentirais de la joie, du bonheur, de la valeur. ”

“Je n’avais pas mangé de la journée”

Visiblement très angoissée, Essena O’Neill continue durant 12 minutes. Sur Instagram, la jeune femme a décidé de poster des photos d’elle, avec des légendes explicites.

“J’avais de l’acné et beaucoup de maquillage. Je souriais parce que je pensais être jolie.

Le bonheur basé sur le physique va étouffer votre potentiel.”

“Pas la vraie vie. J’ai pris la pose 100 fois pour que mon ventre ait l’air beau.

Je n’avais pas mangé de la journée.

J’ai crié sur ma petite soeur pour qu’elle continue à me photographier jusqu’à ce que je sois fière.”

“Le premier mois que j’ai vécu pour vivre”

En fin de séquence, Essena O’Neil explique :

“Ce dernier mois a été le premier que j’ai vécu pour vivre et pas pour le montrer sur les réseaux sociaux. (…) Cinq livres et documentaires m’ont fait réaliser ce que cela signifie d’être libre heureux, passionné et aimé. Je ne suis pas une puriste. J’ai besoin d’argent pour payer mon loyer et me nourrir. Si vous apprenez quelque chose grâce à mes vidéos ou mon site, donnez ce que vous considérez que ça vaut.”

Si cette vidéo est notre vidéo du soir, c’est que c’est une véritable bombe dans le monde des blogueuses et des réseaux sociaux.

Essena O’Neill a eu énormément de courage de lâcher un business somme toute lucratif pour se consacrer à des choses plus simples.

Ce qu’elle dévoile à propos des coulisses d’Instagram prête à réfléchir et pourra être utile à toutes ces jeunes filles qui se rêvent blogueuses influentes.

Source : http://leplus.nouvelobs.com (Novembre 2015)