Actualité

BigPharma : l’enquête sur le vaccin Gardasil classée sans suite…

L’enquête sur le Gardasil a été classée sans suite, le parquet de Paris considérant qu’il n’y avait pas de lien direct entre ce vaccin et des pathologies du système nerveux dénoncées par des patientes, a-t-on appris mercredi de source judiciaire. Ce vaccin contre le cancer du col de l’utérus, commercialisé par le groupe franco-américain Sanofi Pasteur MSD, avait été l’objet d’une première plainte au pénal fin 2013. Cinquante femmes s’étaient jointes à la procédure. Sclérose en plaques, lupus ou encore inflammations du système nerveux étaient notamment imputés au vaccin par les plaignantes. «Aucune pathologie n’a été reconnue comme étant en lien de causalité directe avec ce vaccin», a expliqué la source judiciaire. Le parquet de Paris a classé l’enquête le 26 octobre. En septembre, l’Agence française du médicament (ANSM) avait assuré que les vaccins contre les infections à papillomavirus (HPV), elles-mêmes causes des cancers, n’entraînaient “pas d’augmentation du risque global de survenue de maladies auto-immunes”, après une vaste étude menée avec l’Assurance maladie sur plus de 2 millions d’adolescentes. VIDEO. Gardasil : la «vie gâchée» […]