Santé

Un espoir de traitement contre l’infection à staphylocoque doré

Le staphycoloque doré détruit les globules rouges afin d’y prendre le fer. Une récente découverte de l’Inserm prouve que deux toxines seraient efficaces dans la lutte contre cette bactérie, à l’origine de nombreuses infections nosocomiales en milieu hospitalier. Tout le monde se méfie du staphylocoque doré. Cette bactérie pathogène pour l’homme infecte généralement les personnes affaiblies. Particulièrement redoutée en milieu hospitalier, elle est en cause dans les infections nosocomiales. En France, le ministère de la Santé estime qu’elles sont la cause directe de 4 000 décès chaque année. L’Organisation mondiale de la santé rapporte qu’aux Etats-Unis un patient hospitalisé sur 136 tombe malade après une infection nosocomiale. Soit deux millions de cas chaque année et 80 000 décès. Des chercheurs ont découvert que le staphylocoque doré détruisait les globules rouges de sa victime afin d’y capturer le fer nécessaire à sa propre énergie. Grâce à ce nutriment, le microbe se multiplie. Une collaboration entre trois équipes de l’Inserm et une américaine s’est intéressée au mécanisme d’approvisionnement du staphylocoque doré. Alors, comment ça fonctionne ? L’Inserm révèle […]