Santé

Grande-Bretagne : un cas de grippe aviaire à risque “faible” confirmé

Un cas de grippe aviaire en Grande-Bretagne a été confirmé par les autorités. Le ministère de l’environnement assure un risque “faible” en matière de santé publique. Un cas de grippe aviaire de souche H7N7, “hautement pathogène” pour les oiseaux, a été confirmé dans une ferme du nord-ouest du Royaume-Uni ce lundi. “Le service de santé publique d’Angleterre a confirmé que le risque en matière de santé publique pour cette souche est très faible” a tenté de rassurer le vétérinaire en chef du ministère britannique de l’Environnement, de l’Alimentation et des Affaires rurales (Defra). Une zone de restriction de dix kilomètres, dans laquelle il est interdit de déplacer tout animal, a été mise en place autour de cette ferme d’élevage de poulets située près de la ville de Preston tandis que l’abattage des volatiles était en cours, par mesure de précaution, a précisé le ministère. Trois cas en moins d’un an En Angleterre, deux précédents cas ont été détectés, l’un de souche H7N7 en février dans une ferme du sud de l’Angleterre et l’autre, en novembre 2014, […]

Santé

Une larve retirée d’un œil grâce à des feuilles de basilic

L’ophtalmologiste, Caroline Marchena, a décidé d’attirer la larve hors de l’œil en lui proposant de la nourriture. Attirée par les fortes odeurs des feuilles de basilic posées sur le visage du patient, la larve a daigné suffisamment sortir pour être attrapée avec une pince en toute sécurité. Et il était temps, longue de près de 3cms, elle aurait pu provoquer la cécité voire une infection potentiellement mortelle si elle avait pu se développer encore plus.   Source : Pourquoi docteur (Juin 2015)

Santé

Electrohypersensibles : sous le feu des ondes, ils fuient le monde

Electrohypersensibles (EHS), Emilie et Jean-Jacques se tiennent loin des ondes qui ont ravagé leurs vies. Pour les contacter, il faut renoncer à internet, même au bon vieux téléphone. Et laisser son portable éteint dans la voiture avant toute visite à l’improviste. Derrière les épais murs en pierre de sa maison sans électricité, Emilie se calfeutre. Son seul horizon: les collines verdoyantes du massif du Livradois-Forez (Puy-de-Dôme) où elle s’est réfugiée. Mais son équilibre est précaire. Quand ses voisins pianotent sur leur mobile ou se connectent à la toile, elle doit se mettre à l’abri, dans la forêt. La vie de cette ancienne architecte a volé en éclats le jour où son corps n’a plus supporté les ondes émises par les technologies modernes. “J’ai commencé à avoir de violents maux de tête, des arcs électriques en bouche, des nausées, des pertes de motricité. Je repérais les antennes à deux kilomètres et je perdais mes cheveux par poignées”, raconte cette mère de famille de 48 ans dont la silhouette frêle ne semble tenir qu’à un fil. Chaque […]

Mal-Être

J’ai eu 2 bacs, fait Maths Sup, Maths Spé… Aujourd’hui, je suis clown !

Après Maths Sup et Maths Spé, Jean-Christian Guibert est devenu clown. Jean-Christian Guibert était préprogrammé par sa famille à devenir ingénieur. Après plusieurs années d’études qui ne lui correspondaient pas, il a finalement décidé de devenir clown. Pendant longtemps, j’ai fait partie des premiers de la classe. J’étais bon dans toutes les matières, mais quand je suis rentré au lycée, ça a été le début de la chute libre. J’amorçais alors une dépression qui allait durer plus de deux ans et demi. Deux bacs, j’ai fait des études pour devenir ingénieur Paumé, j’ai passé tant bien que mal un bac C, scientifique. Je l’ai décroché avec une moyenne générale d’environ 12/20. Rien de bien merveilleux en comparaison de mes notes de collège. Inespéré en comparaison de mon état moral. Je n’avais pas du tout géré l’après bac. J’ai décidé de refaire une année de terminale pour passer un bac technologique en vue de faire une prépa techno et faire ensuite l’école des Arts et Métiers. Je l’ai une nouvelle fois obtenu et j’ai suivi la […]

Santé

L’Europe prête à accepter des niveaux élevés de radioactivité dans les aliments

Au programme des députés cette semaine, les niveaux maximaux admissibles de contamination radioactive en cas d’accident. Les députés européens se prononceront jeudi 9 juillet sur la contamination radioactive légale dans les denrées alimentaires et les aliments pour bétail en cas d’accidents nucléaire. « Ce projet de règlement a pour but d’harmoniser les normes au niveau communautaire mais les NMA [Niveaux maximum admissibles] proposées par la Commission correspondent à des niveaux de risque inacceptables, en particulier pour les enfants », dénonce Michèle Rivasi, député Verts/ALE.La député s’appuie sur un travail réalisé par la Commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité (CRIIRAD), dont elle a été la première présidente. L’association a procédé à l’analyse du rapport scientifique qui valide le choix des NMA. « Elle a mis en évidence toute une série d’erreurs, d’incohérences et d’irrégularités. Ces erreurs sont graves et vont toutes dans le même sens : minimiser les risques et aboutir à la fixation de limites de contamination excessivement élevées. C’est pour cela que nous demandons que des amendements soient votés pour diminuer par 10 les limites définies […]