Santé

Gardasil, Hépatite B, adjuvants… Les vaccins peuvent-ils aussi nuire à notre santé ?

Certains vaccins, dont le Gardasil, sont de plus en plus critiqués. Ils provoqueraient des fatigues chroniques, des scléroses en plaques ou des encéphalomyélites disséminées. Ils manqueraient d’efficacité ou seraient administrés en trop grande quantité. De simples rumeurs ou des croyances irrationnelles amplifiées par les réseaux sociaux, comme le soutiennent les experts du Comité technique des vaccinations ? Ou des faisceaux de preuves scientifiques troublantes ? Basta ! a interrogé chercheurs et malades. Si diligenter des études pour établir ou non le lien entre vaccins et effets secondaires semble difficile, des chercheurs ont cependant mis en évidence l’impact négatif de l’aluminium, présent dans les adjuvants des vaccins, sur le corps humain. Enquête en deux volets. C’était un rendez-vous banal chez le médecin, fin 2010. Marie-Océane Bourguignon, 16 ans, souhaite obtenir un certificat médical pour la danse. La médecin qu’elle rencontre lui conseille vivement d’être vaccinée contre le papillomavirus humain, un virus sexuellement transmissible qui peut provoquer le cancer du col de l’utérus. En France, environ 1000 femmes décèdent chaque année à cause de ce cancer. Depuis 2007, un vaccin […]

Santé

Comment les conflits d’intérêt et l’intransigeance des labos minent la réputation des vaccins

Au prétexte de ne pas accroître les peurs et de ne pas prêter le flanc aux attaques des mouvements anti-vaccins, les autorités de santé et les labos pharmaceutiques discréditent toute critique et interrogation sur certains produits. Voire s’enferment dans le déni. « Cela fait gagner du temps de dire qu’il n’y a pas de problèmes », estime un pédiatre. Pour ne rien arranger, à cette indifférence s’ajoutent plusieurs cas de conflits d’intérêts entre experts chargés d’évaluer l’efficacité d’un vaccin et l’industrie pharmaceutique. A quand une véritable transparence et des études indépendantes ? Suite de notre enquête. Marie-Océane Bourguignon a vécu un calvaire. Attaques cérébrales, perte d’équilibre, paralysie, pertes de vue et d’audition, la jeune femme n’imaginait pas que sa vie serait bouleversée à cause d’un vaccin, le Gardasil (lire la première partie de notre enquête). Face aux épreuves, ses parents se sont d’abord sentis très seuls. Avant de découvrir que plusieurs jeunes femmes souffraient des mêmes maux, grâce à une page Facebook créée par Jean-Jacques Bourguignon, le père de Marie-Océane. « Je suis régulièrement contacté par des gens perdus, […]

Santé

Lobby OGM et stratégie de diffamation des lanceurs d’alerte

Une enquête inédite sur le blog Imposteurs.org et ses auteurs anonymes, Anton Suwalki et Wackes Seppi, qui depuis 2007 dénigrent méthodiquement journalistes, lanceurs d’alertes, et autres « ayatollah de l’écologisme », au point de porter atteinte à l’ e-réputation de ses cibles sur le web. En vitrine, le site Imposteurs.org et ses deux auteurs, ayant pour pseudo Anton Suwalki et Wackes Seppi, aiment se voir comme les gardiens de la « Science, contre tous les charlatanismes et toutes les impostures ». Pourtant, sous la plume de ses rédacteurs anonymes, la page web est devenue une référence en matière de diatribe contre les « anti-OGM » et «  le lobby bio », dont les porte-paroles sont systématiquement associés aux « pires des obscurantistes », tous ces «  ayatollah de l’écologisme » et autres « fous du bio  ». Des termes qui rappellent les attaques récentes de Xavier Beulin, patron du syndicat agricole FNSEA, contre les « djihadistes verts ». Dès son lancement, la ligne éditoriale de nos blogueurs est claire et assumée : dénoncer le «  génie de la com’ » des « Anti-OGM » et s’en prendre à la crédibilité de «  scientifiques de renom engagés contre […]

Société

Italie : déchetterie illégale de produits chimiques sur 30 ha

Des déchets toxiques ont été illégalement enterrés à 9 mètres de profondeur sous une esplanade de près 30 hectares, pendant ces 40 dernières années. Une déchetterie clandestine a été découverte par le journaliste italien Salvatore Minieri, à Calvi Risorta, une commune située au nord de Naples. “Nous avons trouvé des substances chimiques provenant de containers. Certains déchets, une fois revenus à la surface, se sont enflammés puis solidifiés en raison de l’oxydation. Ce sont des déchets dangereux. Il est très cher de les traiter correctement. C’est pour cela qu’ils ont été enterrés ici, de façon illégale”, a déclaré un porte-parole du service italien de protection de la nature. C’est Salvatore Minieri, un journalise connu pour ses révélations dans le cadre d’affaires criminelles organisées italiennes, qui a mené cette enquête. ” Nous avons utilisé des images des années 60 et nous les avons comparés à des images récentes de la zone. Nous avons découvert de nouvelles collines. Nous sommes ensuite venus avec un drone et des pelles, c’est là que nous avons vu que le terrain […]

Santé

Félix Kabange : «Il n’y a pas d’épidémie d’Ebola, moins encore de fièvre hémorragique de Marburg en RDC»

Le ministre de la Santé publique, Félix Kabange Numbi a rejeté, samedi 4 juin, la thèse de l’existence d’une éventuelle épidémie d’Ebola et de la fièvre hémorragique de Marburg en RDC. Il se fonde sur les résultats des examens de l’Institut national de recherche biomédicale (INRB) de Kinshasa et celui du laboratoire de l’Institut Pasteur de Bangui (RCA). Le ministre de la Santé qui a diligenté l’enquête sur les quatre chasseurs morts après avoir consommé une antilope à Maï-Ndombe (Bandundu) indique que ces décès ne sont pas relatifs au virus d’Ebola. Il attribue plutôt ces morts à une intoxication alimentaire. «En ce qui concerne Kwamouth, dans le Bandundu, les six chasseurs malades ont consommé une antilope empoisonnée et cela n’a rien à voir avec une quelconque maladie. Pour l’heure, la santé des deux survivants sur les 6 évoluent positivement», a déclaré Félix Kabange sur la télévision nationale. Le ministre de la Santé indique que l’INRB n’a rien trouvé dans tout ce qu’il a pu prélever : «Les résultats de l’INRB sont sortis et que tous les échantillons sont négatifs. Par conséquent, […]

Société

Pourquoi tous les gouvernements échouent à réduire la présence des pesticides

Réduire de moitié l’usage des pesticides : telle est l’ambition affichée par les ministres de l’Agriculture depuis une décennie. Pourtant, le recours à ces produits toxiques et cancérogènes ne cesse d’augmenter. Malgré les discours sur « l’agriculture raisonnée », malgré la progression des cultures bio, malgré l’effort des consommateurs qui achètent de plus en plus de produits sans pesticides, malgré les résultats obtenus par plusieurs agriculteurs qui réduisent drastiquement le recours à la chimie… En cause : le poids de l’agro-business qui freine tout changement d’ampleur. Et l’absence de véritables sanctions contre les fraudeurs qui continuent d’utiliser des produits pourtant interdits. Enquête sur une aberration. En septembre 2008, le ministre de l’agriculture Michel Barnier présente au gouvernement le plan « Écophyto 2018 » [1]. Élaboré à la demande de Nicolas Sarkozy, dans la foulée du très consensuel Grenelle de l’environnement, le plan est ambitieux : outres la suppression des molécules les plus dangereuses (comme les néocotinoïdes), il prévoit de réduire de moitié l’usage des pesticides. Et Michel Barnier envisage « un nouveau modèle agricole » pour la France. Car le bilan de l’utilisation massive des […]