Une procédure américaine permet aux laboratoires d’acheter le droit de raccourcir les délais d’homologation !

Le temps, c’est de l’argent : Sanofi l’a bien compris. Le laboratoire français vient de verser 245 millions de dollars (225 millions d’euros) pour raccourcir de quatre mois le délai de mise sur le marché d’un médicament qu’il aura mis plus de dix ans à développer.

Sanofi a payé cette somme à la société de biotechnologie Retrophin pour acquérir auprès d’elle un voucher, une «autorisation spéciale de revue prioritaire» délivrée par la Food and Drug Administration (FDA), l’agence américaine du médicament.

Source : Le Figaro (Juin 2015)