Science

Le «ver mangeur de lombric» déferle sur la France

Arrivée d’on ne sait où ni comment, cette bestiole exotique se répand comme une traînée de poudre. La carte publiée en exclusivité dans cet article montre que 56 départements sont touchés contre 31 l’an dernier. Les chercheurs du Muséum national d’histoire naturelle demandent aux jardiniers de leur signaler la présence de tout ver suspect. Avec son petit corps plat, lisse et gluant aux allures de sangsue et sa bouche au niveau du ventre, il est d’une insignifiante mocheté. Arrivé récemment en France d’on ne sait où ni comment, ce ver plathelminthe terrestre, de l’espèce dite «marron plate», n’a même pas encore de nom officiel. Mais Jean-Lou Justine, chercheur au Muséum national d’histoire naturelle, à Paris, le surveille déjà comme le lait sur le feu. Cet envahisseur, originaire de l’hémisphère sud (Océanie, Amérique du Sud, Asie du Sud-Est), comme les six autres espèces de plathelminthes «importées» accidentellement en France, est en effet un redoutable dévoreur de lombrics, ces vers de terre bien de chez nous qui jouent un rôle si important dans la fertilité des sols, […]

Santé

Une mannequin amputée à cause d’un tampon hygiénique

Lauren Wasser a été amputée, voici trois ans, à cause d’un simple tampon. Aujourd’hui, la mannequin veut sensibiliser les femmes et son histoire fait le tour du Web. Il y a trois ans, Lauren Wasser était un mannequin sportif et réputé de Santa Monica (Californie, États-Unis). Aujourd’hui âgée de 27 ans, Lauren est toujours modèle, mais il lui manque une jambe. La jeune femme a été amputée à la suite d’un Syndrome du choc toxique (SCT) provoqué par le port intensif d’un simple tampon hygiénique. Ce dernier ayant favorisé le développement d’une bactérie apparentée au staphylocoque doré et venue se loger dans ses parties intimes. « C’était la douleur la plus atroce que j’aie jamais ressentie » Un « staphylo » qui s’est ensuite rapidement répandu dans son sang et a entraîné un choc violent, comparable à une septicémie. Comment ? Selon Lauren, qui témoigne de sa mésaventure dans les médias et tente aujourd’hui de sensibiliser les jeunes femmes aux effets néfastes des tampons sur la santé, cette protection hygiénique, souvent composée de fibres synthétiques, peut favoriser le développement de […]

Société

Protéger les pacemakers du piratage

Près de 400 000 français sont équipés d’un pacemaker. Ces dispositifs médicaux ne sont pas protégés contre le piratage. Le logiciel pourrait réduire ce risque. Chaque année, 60 000 personnes se font implanter un pacemaker. Ce dispositif médical implantable (DMI), comme beaucoup d’autres, fonctionne sans fil. Il permet aux soignants un accès rapide aux données de leur patient, ce qui peut être vital en cas d’urgence. Mais ces appareils ne disposent pas de protection. Pacemakers, pompes à insuline et autres défibrillateurs sont donc exposés au piratage. C’est ce danger que des chercheurs de la Rice University (Texas) tentent de réduire. “Heart-to-Heart” (Cœur à cœur), tel est le nom de la technologie anti-piratage développée par l’université américaine Rice. Elle fonctionne sur un principe simple en apparence : les battements de cœur du patient constituent le “mot de passe” de son pacemaker. Le logiciel analyse en fait des données complexes. Lorsqu’un soignant touche le patient, le dispositif tire une signature de l’électrocardiogramme du malade. L’appareil interne compare ensuite sa signature à l’appareil externe. Si elles correspondent à 100%, l’accès aux relevés est […]

Santé

Pacemakers : un risque d’interférence avec les smartphones

Les ondes électromagnétiques peuvent perturber le fonctionnement des dispositifs cardiaques, selon une étude qui alerte sur la nécessité de réactualiser les recommandations. Téléphones et pacemakers ne font pas bon ménage. Les ondes électromagnétiques émises par les cellulaires peuvent perturber le fonctionnement des dispositifs cardiaques, selon une étude qui juge désuètes les recommandations en la matière. Arrêts de pacemakers, choc électrique inopiné « Les pacemakers peuvent interpréter par erreur les interférences électromagnétiques (IEM) des smartphones comme un signal cardiaque, ce qui peut causer un arrêt bref du dispositif », expliquent les auteurs de cette étude présentée lors d’un congrès commun de la l’Association Européenne du Rythme Cardiaque et de Cardiostim, qui se tient à Milan (Italie). Un tel dysfonctionnement pourrait ainsi être à l’origine de pauses dans le rythme cardiaque et générer des syncopes. « Les défibrillateurs automatiques implantables (DAI), quant à eux, interprètent le signal externe comme une tachyarythmie ventriculaire qui met en danger la vie. Alors, ils envoient un choc électrique douloureux », ont-ils précisé. Rare, mais risqué Dans ces travaux, portant sur 308 personnes (147 porteurs de […]

Actualité

Le syndrome d’Highlander, l’étrange maladie de ce Coréen qui ne vieillit pas

Ce jeune homme âgé de 26 ans souffre d’un syndrome très rare qui lui donne une apparence d’un enfant de 13 ans. Il milite pour faire connaître sa maladie qui ne porte pas d’appellation officielle. Hyomyung Shin a participé à un reportage diffusé sur une chaîne locale afin de mieux faire connaître au grand public sa condition médicale. Ne vous fiez pas à son apparence physique : ce Sud-Coréen n’est pas âgé d’une dizaine d’années mais de… 26 ans ! Hyomyung Shin souffre d’une condition médicale rare, qui ne possède pas de nom officiel mais qui est communément appelé le “syndrome d’Highlander”. Celui-ci aurait freiné sa croissance et l’empêcherait pour le moment d’atteindre la puberté. Une histoire aussi incroyable que le film de David Fincher, L’Étrange Histoire de Benjamin Button. Aucune séquelle mentale VIDÉO. Hyomyung Shin a participé à un reportage diffusé sur une chaîne locale (voir la vidéo ci-dessous) afin de mieux faire connaître sa condition médicale, et récemment relayé par le site sud-coréen Koreaboo. On le voit mener une vie “normale” pour un jeune […]

Société

Hôpital : plus de 300 000 pompes à perfusion piratables

Modifications des dosage : après les robots chirurgicaux, les pompes à perfusion pourraient aussi être piratées dans les hôpitaux. C’est ce qu’a révélé un spécialiste américain de la cybersécurité. Quand les hackers s’attaquent à la santé ! Un spécialiste américain de la cybersécurité vient en effet de découvrir que certaines pompes électroniques utilisées dans les hôpitaux pour délivrer des traitements (médicaments ou nutriments) peuvent être contrôlées à distance. Billy Rios, fondateur de la société Laconicly et hacker, a ciblé son attaque contre Hospira, fournisseur américain de matériels médicaux racheté par Pfizer en février. Il voulait ainsi démontrer qu’un modèle de pompe à perfusion électronique, LifeCare PCA, souffrait d’une faille de sécurité au niveau du module de communication. Conséquence, n’importe quel hacker, dans un établissement de santé, peut y accéder depuis le réseau Internet et modifier les quantités limites d’un dosage de médicament censées être délivrées à un patient. Cela peut se faire sans qu’aucune alerte ne soit émise, affirme cet as de l’informatique. Modifier les dosages Pire encore, en allant plus loin dans ses travaux, Billy Rios […]

Santé

La 4G augmentera de 50 % l’exposition aux ondes

Selon les résultats de simulations réalisées dans 7 villes françaises, le déploiement de la 4G devrait augmenter d’environ 50% l’exposition du public aux ondes de téléphonie. Alors que deux rapports remis hier au gouvernement par le comité opérationnel sur les ondes de téléphonie mobile (Copic) expliquent que pour réduire l’exposition du public, il faudrait nécessairement baisser leur puissance actuelle et donc multiplier au moins par 3 leur nombre actuel, qu’en est-il de l’impact du déploiement prochain des réseaux de quatrième génération de téléphonie mobile ? Rappelons que la technologie 4G permet d’accéder à des débits 50 fois supérieurs à celui de la 3G, facilitant ainsi les téléchargements de fichiers volumineux et la création de nouveaux services. Justement la dernière étape des expérimentations commanditées par les experts du Copic s’est penchée sur cette question de la généralisation du « très haut débit » sur le territoire. Ces travaux de simulation réalisés en 2012 révèlent donc que l’ajout d’antennes-relais 4G sur l’ensemble des villes étudiées, augmenterait en moyenne de 50%. « Les simulations dans sept villes illustrant les différentes typologies ont […]

Santé

Tramadol (Di-Antalvic) : antidouleur aux effets secondaires redoutables

Le Tramadol, un médicament qui remplace le Di-Antalvic, aurait des effets secondaires importants. Cet antidouleur provoquerait notamment une forte addiction, révèle ce mercredi Le Parisien. Depuis que Di-Antalvic a été retiré du marché en mars 2011, le Tramadol a été adopté par des millions de patients. Cet antidouleur dérivé de l’opium est très apprécié pour calmer le mal de dos et les douleurs articulaires. Il pourrait pourtant avoir des effets secondaires redoutables. Au point que l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a décidé de le surveiller. La molécule de Tramadol est présente en France dans le générique du même nom et dans une vingtaine de médicaments, notamment le Tropalgic, le Contramal ou Ixprim. Mais les effets secondaires du médicament miracle sont inquiétants : vomissements,  troubles du sommeil, désorientation et “addiction importante d’une partie des patients“, prévient Le Parisien dans son édition datée de ce mercredi 25 janvier 2012. En France, premières overdoses en 2010 Un tiers des huit millions d’utilisateurs réguliers du Di-Antalvic se sont reportés ces deux dernières années sur des médicaments plus forts, […]

Santé

Benzodiazépines : Ne pas en prendre plus de 3 mois ?

La Haute Autorité de Santé rend ce lundi un rapport sur ces molécules conçues pour lutter contre l’anxiété. Un rapport plutôt positif, même s’il souligne des risques quand on en prend trop longtemps. En 2014, sept millions de français ont consommé des benzodiazépines. Contenues dans le Valium, le Témesta, le Lexomil ou le Xanax, ces molécules sont utilisées pour lutter contre l’anxiété et des troubles du sommeil. La Haute Autorité de Santé (HAS) publie ce lundi un avis positif sur l’intérêt thérapeutique de ces médicaments. L’HAS recommande donc qu’ils continuent à être remboursés à hauteur de 65 % mais souligne qu’il y a des risques à les utiliser sur le long terme. D’importants effets secondaires Selon le rapport, 16 % des personnes qui prenaient des benzodiazépines en 2014 le faisaient depuis plusieurs années. Une pratique déconseillée car sur une longue période ces médicaments peuvent provoquer différents effets secondaires comme l’amnésie, la baisse de la vigilance, des insomnies  ou encore la nervosité. Chez les personnes âgées ils peuvent être à l’origine de chutes. Une dépendance sur le long terme […]