Santé

(Maj 08/2015) Pétition Vaccin DTP : la force de la générosité.

Débat sur les vaccins : l’intoxication a déjà commencé ! Le sujet des vaccinations est d’une très grande importance pour les familles. Il est hors du champ politique. Il s’agit de la santé de nos enfants, les 820 000 qui sont nés cette année, les 820 000 qui vont arriver et bien plus encore. Depuis la pétition que j’ai lancée avec l’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle, signée par près de 750 000 personnes – du jamais vu –,  j’ai été inondé de questions très pertinentes, car la rentrée approche. Sept types de questions dominent dans les familles. J’ai vacciné mon enfant en primovaccination avec un tétravalent contre Diphtérie-Tétanos-Polio-Coqueluche à 3 mois, et rappel à 5 mois. Est-il bien vacciné contre ces 4 maladies ? Je ne veux pas que mon enfant reçoive le vaccin contre l’hépatite B. Comment faire puisqu’en pharmacie on ne trouve que le vaccin hexavalent qui en plus contient de l’aluminium que je ne veux pas pour mon bébé ? Quand aurons-nous le vaccin obligatoire contre Diphtérie-Tétanos-Polio sans aluminium […]

Actualité

Des médicaments dans l’eau du robinet.

Un colloque s’est récemment tenu à Paris et les conclusions sont formelles : des médicaments sont bien présents dans l’eau du robinet, à l’état de traces, et on ne sait strictement rien de leurs effets. Plus besoin de se déplacer à la pharmacie du coin… ce sont les médicaments qui viennent à nous. On n’arrête pas le progrès ! Une étude de septembre 2008 a déjà montré que des résidus d’antibiotiques, antidépresseurs, anticancéreux, et de nombreux autres médicaments sont retrouvés dans les cours d’eau. Hélène Buzinski, chercheuse au CNRS et à l’université de Bordeaux, une des premières à s’être intéressée au problème en 2002, avouait même avoir trouvé des traces “d’héroïne et de cocaïne“. Les stations d’épuration ne sont en effet pas conçues pour éliminer ce genre de toxines. Ce n’est donc pas une surprise qu’on les retrouve dans l’eau de consommation, mais ce n’était pas encore acté par la communauté scientifique. La réponse est dans la question Le 1er octobre 2008, à Paris, s’est tenu un colloque intitulé “Résidus de médicaments dans l’eau : […]

Actualité

Perturbateurs endocriniens : A quoi tient la santé de 500 millions d’Européens … ?

Deux rapports d’ONG détricotent le fonctionnement des autorités sanitaires européennes. Ou comment les lobbies ont réussi à faire capoter une législation destinée à protéger la santé des citoyens européens. Ça vaut le détour… De l’OMS aux Nations-Unies, en passant par des dizaines de laboratoires indépendants, tout le monde pense la même chose : les perturbateurs endocriniens (PE) sont nocifs, très nocifs, même à des doses riquiqui. Ces substances modifient le fonctionnement du système hormonal, à l’instar du Bisphénol A, et contribuent à augmenter l’incidence de l’infertilité et des cancers d’origine hormonale. On en trouve dans les contenants alimentaires, les meubles, pesticides, cosmétiques… un peu partout, en fait. En 2009, confrontée à la bronca scientifico-citoyenne, la Commission Européenne s’empare du sujet. Et attention les yeux, elle promet d’établir une liste de molécules à bannir avant la fin 2013. Oui, mais voilà… à ce jour, la Commission n’a toujours rien pondu. De quoi faire tiquer deux ONG, Corporate Europe Observatory (CEO) et Pesticide Action Network (PAN), qui ont cherché à comprendre ce qui s’était passé, formulant moult […]

Société

L’Europe autorise la brevetabilité du vivant dont les semences naturelles : Pétition.

Dans un silence assourdissant, l’Office Européen des brevets (OEB) vient de décréter la brevetabilité du vivant ! Une interprétation des textes abracadabrantesque… “Dépêchons-nous d’en rire, avant d’avoir à en pleurer”… se dit aujourd’hui le milliard et demi de paysans qui replante d’années en années les semences issues de leur propre récolte. La Grande chambre des recours de l’OEB du 25 mars a décrété qu’un “produit obtenu par un procédé essentiellement biologique est brevetable“. C’est-à-dire que toute nouvelle variété obtenue par croisement naturel, dont celles se développant toutes seules, comme des grandes, dans la nature, sont brevetables ! Petits recours entre amis Reprenons. En 2002, un brevet sur le brocoli a été accordé à la société britannique Plant Bioscience, avant d’être contesté. Par des assoces crypto-complotisto-altermondialistes ? Non, pas du tout. Par Limagrain et Syngenta, deux géants de l’industrie biotechnologique, qui étaient alors aussi en attente de brevets du même (troisième) type. Curieux… Selon “No patents on seeds“, la coalition internationale d’associations créée pour l’occasion, “il est probable que ces sociétés se soient principalement opposées à […]

Santé

Cinq fois plus de pesticides autorisés dans l’eau du robinet depuis février 2011 ! En toute discrétion…

Ne le lisez pas trop fort, ça risquerait de s’ébruiter : En catimini, en février 2011, le ministère de la Santé a décidé de multiplier par 5 la concentration maximale autorisée pour les pesticides dans l’eau du robinet. Désormais à consommer avec modération… C’est l’association Générations Futures, ONG spécialisée dans la question des pesticides, qui a levé le lièvre le 7 février 2012, dans une indifférence médiatique totale. Depuis 1998, un avis du Conseil Supérieur d’Hygiène Publique de France (CSHPF) tenait lieu de réglementation. Dans une transposition quelque peu olé-olé de la directive européenne 98/83, le CSHPF avait en effet décidé que l’eau ne devait “pas être utilisée, ni pour la boisson, ni pour la préparation des aliments” si un pesticide s’y trouvait à une quantité supérieure à 20% d’une valeur répondant au doux nom de “valeur sanitaire maximale” (VMax, définie par divers organismes : OMS, EFSA, AFSSA…). Une interprétation qui dépassait déjà largement les normes européennes. Les pesticides, c’est bon… buvez-en ! La “nouveauté”, c’est qu’en février 2011, une instruction de la Direction Générale […]