USA : Le port de talons hauts a causé plus de 100 000 accidents en 10 ans.

Porter des talons hauts serait bien plus dangereux qu’on pourrait le penser. Entre 2002 et 2012, il y a eu 123 355 accidents dus au port de talons hauts aux États-Unis.

Des chercheurs de l’université d’Alabama ont réalisé une étude, publiée le 12 mai dernier dans le Journal of Foot and Ankle Injuries, sur les blessures infligées par le port de talons hauts chez les femmes. Les accidents seraient deux fois plus fréquents depuis une dizaine d’années. « Des risques dont doivent être conscientes les femmes qui portent régulièrement des talons hauts », comme l’estime Gerard McGwin. Selon une autre étude datant de 2003, ce serait le cas de 62 % des femmes américaines.

Aux États-Unis, 123 355 accidents en 10 ans à cause des talons hauts, 11 200 par an et 19 000 rien qu’en 2011. Pour en venir à ces chiffres, les chercheurs ont observé les informations données par la Commission américaine de sûreté des produits, issues d’« un système de surveillance électronique des blessures au niveau national traitées aux urgences de l’hôpital », selon Sciences et Avenir. Ils ont recensé environ 3 294 blessures dues aux talons.

Les femmes de 20 à 29 ans, puis de 30 à 39 ans sont visiblement les plus touchées par ce type d’accidents. 80 % des cas présentent des blessures à la cheville ou au pied et 20 % au genou, au tronc, à l’épaule, à la tête ou au cou. Parmi ces blessures, 19 % étaient des fractures et plus de 50 % des entorses ou des foulures. La moitié de ces lésions serait également due au port de talons hauts… chez soi.

Mais pourquoi autant d’accidents à cause de simples chaussures ? Porter régulièrement et pendant un certain temps des talons hauts affaiblit l’articulation du muscle de la cheville et de ce fait le mouvement du pied et l’équilibre. Les chercheurs de l’étude expliquent : « Des études précédentes ont confirmé que les talons hauts sont responsables d’un inconfort dans la partie basse du corps et augmentent la pression sur les muscles et les tendons des jambes, ce qui peut entraîner des problèmes musculo-squelettiques plus tard ». Les talons hauts provoquent aussi une courbure de la colonne vertébrale et des douleurs sciatiques.

Les scientifiques invitent alors les femmes adeptes des talons hauts à être plus vigilantes quant à la durée et la fréquence du port de ce type de chaussures, même si c’est chic et féminin.

Source : www.sciencepost.fr (Mai 2015)