Nouveau record de téléportation quantique sur grande distance…

Toujours plus vite….

Des chercheurs de l’ESA ont réussi à battre un nouveau record de téléportation quantique en parvenant à maintenir un état d’intrication quantique entre deux particules distantes de 143 km.

Cette avancée majeure ouvre la voie vers la possibilité de transmettre et de crypter des informations en utilisant les lois de la physique quantique.

Conformément à la théorie quantique, les deux particules en question, bien que séparées en apparence par une grande distance, restent corrélées et forment en fait une entité commune.

 De ce fait, toute action sur l’une de ces particules aura instantanément un effet sur l’autre, quelle que soit la distance qui les sépare et sans pour autant que ce phénomène ne viole la vitesse limite de la lumière.

Pour cette nouvelle expérience, les chercheurs sont parvenus à produire et à émettre des photons (le constituant fondamental de la lumière et le vecteur de l’interaction électromagnétique) dans des directions opposées en maintenant jusqu’à cette distance de 143 km, leur état intriqué, leur « cohérence » quantique.

Cette expérience confirme donc qu’il est possible d’envisager des communications quantiques sur de grandes distances et les chercheurs de l’ESA vont à présent tenter de réaliser une communication quantique entre la Terre et un satellite en orbite. Mais le véritable enjeu de ces recherches est la mise au point d’un mode de cryptage quantique des informations.

Actuellement, il n’existe aucune solution de cryptage mathématique qui soit totalement inviolable et « incassable » car, avec une puissance de calcul suffisante, il est possible en théorie de parvenir à reconstituer la clef de cryptage et donc de lire les informations protégées.

En revanche, la cryptographie quantique, elle, serait totalement inviolable car toute tentative d’interception se traduirait immédiatement par un « effondrement » du système quantique et par la destruction des informations.

 

Source : www.rtflash.fr  Mark FURNESS  (Octobre 2012)