Le Téflon et le PFOA : Danger

Le Téflon est le nom commercial d’une molécule, le polytétrafluoroéthylène (PTFE). Vous savez, ce revêtement noir sur les poêles de 90% des français, qui les rend anti-adhésives et qui se décolle ou se raye avec le temps… ?

Molécule découverte en 1938, devenue marque déposée « Téflon » en 1945 par l’américain De Nemours. D’abord utilisé par l’armée américaine pour l’étanchéité dans la production d’uranium pour la bombe atomique – ça commençait bien… – le téflon entre dans les cuisines françaises en 1954.

C’est à messieurs Marc Grégoire et Louis Hartmann que nous devons sa popularisation dans la quasi-totalité des ustensiles de cuisine en France par la création de leur entreprise Téfal, contraction de « Téflon » et « Aluminium ». Merci à eux.

Les propriétés chimiques, mécaniques et électriques du PTFE sont exceptionnelles : Il résiste à la chaleur, à l’acidité, il est anti-adhésif, hydrophobe et très rigide. D’ailleurs, au delà des ustensiles de cuisine, le téflon est utilisé partout : Chimie, industrie du textile, automobile, aéronautique, bricolage, etc.

Le PFOA ou acide perfluoro-octanoïque, est une sorte de colle industrielle pour faire tenir le Téflon, dont le collage est quasiment impossible sans elle à cause de ses propriétés.

Alors quel est le problème… ?

A quoi bon choisir des aliments sains, si c’est pour les cuire dans des ustensiles de cuisine qui les rendent toxiques ? C’est avec ce discours qu’une nouvelle génération de poêles vertes tentent de s’imposer dans nos cuisines. Voici des pistes pour distinguer les vrais accessoires écologiques des faux bons plans… Les poêles écologiques, estampillées « sans PTFE » et « sans PFOA » sont-elles une vraie bonne idée ou un produit de plus à surfer sur la vague verte? 

Voilà à nouveau deux vilains longs mots : le PFOA, ou acide perfluoro-octanoïque est une substance utilisée pour la fabrication du PTFE, le polytétrafluoroéthylène. Les composés perfluorés à base desquels ces revêtements sont fabriqués, et le PFOA n’en est qu’un exemple, sont aujourd’hui soupçonnés d’appartenir à la famille des objets qui nous empoisonnent sans en avoir l’air, au quotidien…

D’abord, le problème vient de la chauffe du Téflon. Inerte et inoffensif à basse température, il devient toxique à 230ºC. En laboratoire, à 350ºC, la surchauffe du Téflon provoque des émanations d’acides corrosifs, mortelles pour les oiseaux des tests. Il faut savoir qu’une poêle atteint les 250ºC après quelques minutes en cuisson normale…

Ensuite, le problème vient du PFOA : Cette « colle » a été reconnue comme cancérigène pour l’animal. Il passe la barrière placentaire chez la femme enceinte et provoque des maladies congénitales, des troubles des systèmes immunitaires et digestifs. Une étude danoise de 2009 a même montré une corrélation entre taux de PFOA dans le sang et la stérilité masculine.

Or, à 230ºC il commence à se désintégrer – température facilement atteinte pour une cuisson normale.

Depuis ces études sur la toxicité du PFOA, les normes sont devenues plus strictes et les fabricants en utiliseraient une quantité très faible, « inoffensive » disent-ils. Le laboratoire américain DuPont qui commercialise le PFOA – après avoir été condamné à payer plus de 16 millions de dollars d’amende pour avoir dissimulé des résultats de recherches sur ses risques potentiels – a l’intention d’arrêter sa production pour 2015.

Nous voilà rassurés.

Malheureusement, les études indépendantes sur sa toxicité sont encore en cours et le principe de précaution n’est pas appliqué partout.

De plus, les conséquences écologiques de la fabrication puis de la dégradation du Téflon et du PFOA sont dramatiques : Dégagements toxiques et pollution des eaux et des sols.

Quelles sont les alternatives ?

Aucun doute donc, il est préférable de s’abstenir des revêtements Téflon vantés depuis des décennies comme le meilleur ami de la ménagère. Décennies de l’ère du « jetable » puisqu’il est conseillé de changer ses poêles tous les deux ans, le revêtement Téflon s’abîmant rapidement et perdant ainsi ses propriétés anti-adhésives. Les connaisseurs rajouteront qu’une cuisson dans une poêle revêtue de Téflon n’est pas fabuleuse : Les sucs ne peuvent pas y caraméliser et les aliments sont plus fades et secs contrairement à la cuisine dans de l’acier inoxydable.

Si, sur Au Bon Sens, a été choisi l’acier inoxydable 18/10 (72% de fer, 18% de chrome et 10% de nickel), c’est pour ses qualités irréprochables dans tous les domaines, contrairement aux autres alternatives au Téflon :  le fer  ou la céramique.

L’acier inoxydable a des propriétés anti-adhésives naturelles (il suffit de connaître les règles de cuisson – voir l’explication vidéo sur aubonsens.fr) et ne rouille pas (contrairement à ses amis en fonte, fer ou tôle d’acier). Il permet de cuire tous types d’aliments (de la crêpe au plat en sauce) sans adhérence et sans ajout excessif de matière grasse.

Il n’a aucun inconvénient d’utilisation : Il est léger, il peut tremper dans l’eau et se nettoie facilement (même si vous avez laissé carboniser votre préparation), il permet l’usage d’ustensiles métalliques (fourchettes, spatules inox, etc.) et passe au lave-vaisselle.

Les ustensiles en inox d’Aubonsens sont de fabrication 100% française : MAUVIEL est une PME installée à Villedieu-les-poêles depuis près de deux siècles qui a su moderniser ses techniques de production tout en restant profondément enracinée dans les traditions artisanale et gastronomique françaises. Malheureusement, même dans notre pays de gastronomie et de savoir-faire artisanal l’immense majorité des ustensiles de cuisine dans nos ménages sont de fabrication chinoise.

Et c’est cher… ?

Inutile de tourner autour du pot : Il est impossible pour un fabricant d’ustensiles en inox de qualité et fabriqués en France de concurrencer sur le prix d’achat le marché asiatique et sa grande distribution. Les ustensiles revêtus de Téflon se vendent donc près de 3 fois moins cher que ceux revêtus d’acier inoxydable et fabriqués dans l’hexagone.

Cependant les ustensiles MAUVIEL vendus sur Aubonsens.fr vous dureront toute une vie – voire même plusieurs ! – (la gamme M’Cook est d’ailleurs garantie à vie) alors qu’une poêle Téfal doit être changée tous les deux ans. Rapidement, l’économie ne sera plus du côté du jetable.

Et puisque Au Bon Sens a pour logique de sauvegarder les emplois et le savoir-faire de notre pays, le « Fabriqué en France » s’impose à nous.

Vous trouverez sur Au Bon Sens toute une gamme d’ustensiles de cuisine MAUVIEL en inox, ainsi que de nombreux conseils d’entretien et d’utilisation, adaptés aux amateurs comme aux professionnels et qui sauront satisfaire les cuisiniers et les gourmands.

Source : Au Bon Sens (Juillet 2012), portion : www.madamenature.be (2010)

NDLR : Ce danger est connu depuis 2009 :

Le Réseau Environnement Santé (RES) qui s’était  étonné publiquement que l’AFSSA ( Agence française de sécurité sanitaire des aliments) n’ait pas pris en compte dans son  avis du 27 Juillet 2009 sur le Teflon une étude  americano-danoise faisant état d’une baisse très inquiétante des spermatozoïdes chez les hommes imprégnés par le PFOA et le  PFOS ( Acide perfluoroclorane sulfonique) : http://planete.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/10/08/poeles-teflon-la-fin.html