Parascience

Les coupeurs de feu et guérisseurs font leur entrée à l’hôpital

Les coupeurs de feu soulagent et guérissent mystérieusement les brûlures. Aujourd’hui, certains médecins les recommandent à leurs patients. Les “coupeurs de feu” disent soulager la douleur des brûlures par de simples gestes. Cette pratique peut laisser perplexe et pourtant, certains médecins la prennent en considération. Au centre hospitalier de Grenoble, Mireille Mousseau, chef du service de cancérologie respecte les croyances et il lui arrive même de parler des coupeurs de feu à ses patients. Pour Nathalie Rapoport-Hubschman, médecin et psychothérapeute, la clé du mystère réside dans l’autosuggestion. Ni médecin ni médium Denis Dupont n’est ni médecin ni médium, et pourtant il affirme avoir le pouvoir de soulager les brûlures. C’est sa tante qui lui aurait transmis le don de couper le feu. Il se livre régulièrement à un étrange rituel, des incantations silencieuses, des gestes mystérieux. “Barrer” ou “couper le feu” ne signifie pas guérir. Mais grâce à lui, certains pensent que les effets secondaires de certains traitements, comme la radiothérapie, seront moins lourds. “Denis Dupont fait ça gratuitement, à l’ancienne“, note la journaliste de France 2. Mais ce […]

Parascience

Coupeur de feu

Des « coupeurs de feu », souvent magnétiseurs, soulagent les personnes qui souffrent de brûlures. Ces dons restent inexpliqués «Lorsque mes doigts passent, la peau blanchit. Je sors le feu du corps, et je le jette à l’extérieur. Il y a bien quelque chose qui se passe, je le sens physiquement, mais je ne sais pas ce que c’est.» François, cadre dans une entreprise d’édition, avait bien écouté, intrigué, autour d’un verre, ce témoignage d’André, son voisin en Périgord noir. Mais sans l’entendre vraiment. Et puis, l’été dernier, François s’est ébouillanté en ouvrant le couvercle d’un autocuiseur à vapeur. Par réflexe, il a d’abord passé sa main sous l’eau froide. Sans effet. Rongeuse, la douleur prospérait dans ses doigts, à vif. Une pommade sortie en hâte de l’armoire à pharmacie n’y fit rien. Simone, son épouse, se souvint alors d’André, le voisin qui, chaque année, prenait soin de leur terrain. Et qui avait, avec son pendule, repéré le flux d’eau souterrain qui le traverse : «On dit qu’il coupe le feu !» La douleur, trop forte, eut […]

Santé

La présence d’un chien dans une maison protège l’enfant contre asthme et infections.

Le microbiote intestinal pourrait expliquer pour partie cette action. Plusieurs études suggèrent que lorsqu’il est exposé régulièrement à un chien dans la plus tendre enfance, le risque de développer allergie ou asthme diminue chez l’enfant.  Et maintenant, des chercheurs indiquent que des changements dans la flore microbienne intestinale pourraient être le mécanisme derrière cette protection. Ils publient les résultats d’une étude effectuée chez la souris dans la revue « Proceedings of the National Academy of Sciences «. Ils expliquent que lorsque les souris étaient exposées aux poussières de maison où vivait un chien, la communauté des microbes dans leur intestin – connue comme le microbiote intestinal – était remaniée. Cela aboutissait aussi en une diminution de la réactivité du système immunitaire aux allergènes communs. Dans leur étude, les investigateurs mirent en présence des souris des cafards ou des allergènes protéiques et observèrent que les réponses inflammatoires au niveau pulmonaire – qui sont associées avec l’asthme – étaient significativement réduites chez les souris qui avaient été exposées aux poussières de maison où vivaient des chiens, comparées à […]

Actualité

Allergies : notre pauvre microbiote !

La bonne santé de notre intestin est fondamentale pour assurer le fonctionnement de notre système immunitaire. Les médecins en sont aujourd’hui convaincus. Or lorsqu’une allergie se déclenche, c’est bien le système de défense de notre organisme qui réagit à tort. Un appauvrissement de notre microbiote intestinal est peut-être une des causes de la hausse de l’incidence des allergies. Explications. Dès la naissance et au cours des 2 ou 3 premières années de vie, notre microbiote intestinal personnel se met en place. Très concrètement, notre intestin est progressivement colonisé par des milliards et des milliards de bactéries. « La biodiversité bactérienne dans l’intestin a été estimée à environ 1 200 espèces bactériennes », précise le Dr Stéphane Hazebrouck de l’INRA. Il s’agit là d’un phénomène naturel et nécessaire. Pour permettre cette colonisation, « des mécanismes de tolérance se mettent en place qui évitent des réactions immunitaires face à toutes ces bactéries », explique le Pr Antoine Magnan, chef du service de pneumologie du CHU de Nantes et président du Congrès francophone d’Allergologie (CFA). Mauvais mode de vie Or « lorsque cette colonisation […]

Actualité

Greenpeace publie un rapport accablant sur l’impact sanitaire des pesticides

OMERTA médiatique : L’ONG Greenpeace International plaide en faveur de l’interdiction progressive des pesticides chimiques de synthèse et de la généralisation des pratiques agroécologiques, en conclusion d’un rapport publié mardi résumant les conséquences sur la santé de l’exposition aux pesticides. “Les conclusions sont claires: personne n’échappe à l’exposition aux pesticides, mais les agriculteurs et leurs familles font partie des populations les plus exposées à des risques de pathologies graves”, écrit l’organisation dans un communiqué.  “Il est honteux que ceux qui nous nourrissent souffrent autant de l’usage intensif des pesticides”, dit Suzanne Dalle de Greenpeace France, en appelant à “désintoxiquer notre modèle agricole” et “à donner les moyens aux agriculteurs de mettre en place des alternatives”. Dans son rapport intitulé “Santé : les pesticides sèment le trouble“, l’ONG revient sur le constat déjà effectué par des instituts de recherche, et notamment l’Institut français de la santé et de la recherche médicale (Inserm), dans une vaste expertise publiée en 2013. “L’exposition à certains pesticides représente un facteur de risque supplémentaire non négligeable de contracter de nombreuses maladies […]

Actualité

Un champignon tueur d’insectes, le brevet qui dérange Monsanto

Un chercheur américain a découvert un moyen de remplacer les pesticides agricoles par des champignons naturels. Il ambitionne de révolutionner le secteur. Remplacer les pesticides par des champignons! Telle est l’idée de Paul Stamets, un biologiste américain spécialiste reconnu de mycologie -l’étude des champignons, en termes profanes. Le brevet qu’il a déposé à ce sujet en 2006 est passé relativement inaperçu*. Il pourrait néanmoins révolutionner l’agriculture mondiale, aux dépends des tentaculaires multinationales du secteur. Paul Stamets. Une épine dans le pied du géant Monsanto depuis plus d’une décennie. Réapparue le mois dernier dans divers médias collaboratifs ou contestataires, sa découverte centrale est relative aux champignons entomopathogènes -parasitant les insectes. Par une opération biologique complexe, le chercheur en fait de redoutables tueurs d’insectes. Un test sur les fourmis lui a permis de constater l’efficacité de ce bio-pesticide, les cobayes se trouvant «momifiés» par le champignon. Le brevet qu’a déposé Stamets en 2006 couvre plus de 200.000 espèces et permettrait donc de lutter naturellement contre les parasites agricoles. «Une technologie dérangeante» «Cela pourrait réorganiser totalement l’industrie des […]