Actualité

Pâques 2015, au delà des œufs en chocolat…

Pâques est la plus importante fête de la chrétienté. Elle commémore la résurrection de Jésus-Christ énoncée par la Bible, deux jours après sa passion, c’est-à-dire « le troisième jour ». La solennité commence le dimanche de Pâques, qui pour les catholiques marque la fin du jeûne du carême, et dure huit jours (semaine de Pâques, semaine radieuse ou semaine des huit dimanches) (voir calendrier chrétien). Le pluriel de Pâques ne fait pas référence à une pluralité de dates. La langue française distingue en effet la Pâque originelle juive (ou Pessah) et la fête chrétienne de Pâques. La première commémore la sortie d’Égypte et la liberté retrouvée des enfants d’Israël. La fête chrétienne est multiple. Elle commémore à la fois la dernière Cène instituant l’eucharistie, la Passion du Christ et sa Résurrection. La date de Pâques est fixée au premier dimanche après la pleine lune suivant le 21 mars ce qui, selon le calendrier de référence, donne souvent un jour de célébration différent pour les Églises occidentales et les orthodoxes. Il existe aussi certaines Églises chrétiennes qui choisissent de […]

Actualité

L’homéopathie est une thérapie quantique (preuves).

C’est l’un des grands messages de premier congrès français de « Thérapies Quantiques », qui fut organisé à Aix-en-Provence les 20 et 21 novembre 2010. Médecins et chercheurs spécialistes de la physique et de la chimie quantique, de l’aromathérapie et des médecines vibratoires étaient au rendez vous. En 2005, un article du Lancet, revue médicale britannique renommée proclamait « La fin de l’homéopathie »… Le premier congrès de thérapie quantique d’Aix-en-provence vient pourtant d’en démontrer l’extraordinaire vitalité. Devant une salle comble, une dizaine de spécialistes se sont succédé pour confirmer la pertinence de cette approche au regarde des connaissances en physique quantique. Albert Claude Quemoun, docteur en pharmacie, président de l’Institut Homéopathique scientifique est expert scientifique international à Genève, a ouvert les débats : « En entendant les mots « dimension invisible de l’information », j’ai de suite pensé aux travaux que j’ai réalisé et fait valider par l’Inserm en 1984, sur l’effet de substances indétectables sur le cerveau (…) Ces travaux qui ont été confirmés scientifiquement en 2007, grâce à l’équipe du Dr William Rostène, directeur de recherche en neurophysiologie à l’Inserm. » […]

Actualité

“Don” d’organes : Les familles ne seront plus consultées.

Les députés ont adopté un amendement qui prévoit d’ « informer » et non plus de « consulter » les familles des donneurs d’organes, afin de pallier la pénurie de dons. Les députés ont adopté un texte renforçant la notion de “consentement présumé” pour le don d’organes. Chaque année, entre 500 et 700 personnes meurent en France, faute de greffons. Les députés ont légèrement modifié les règles qui régissent le prélèvement d’organes. Au cours de l’examen du projet de loi de santé, ils ont en effet voté un amendement du gouvernement, qui reprend une définition proposée en commission par les députés socialiste Jean-Louis Touraine et Michèle Delaunay. Renforcer le « consentement présumé » Le texte renforce la notion de « consentement présumé » – principe selon lequel toute personne est un donneur potentiel, à moins d’avoir explicité son opposition en s’inscrivant au registre national des refus. Le registre compte quelque 100 000 inscrits et a été instauré avec la loi Caillavet de 1976. Pour pallier le phénomène de pénurie, le texte prévoit que la famille du défunt donneur ne soit plus « consultée », mais seulement […]